Haut de page

Top départ de la Sardinha Cup pour le duo skippers Macif

Les skippers Macif prendront le départ de la Sardinha Cup 2021 à Saint Gilles Croix de Vie ce mercredi à 16h00. Le duo skippers Macif 2019 et 2020 entamera cette épreuve, composée de deux étapes de 2 jours puis 5 jours, par un aller-retour au passage par Arcachon, Saint Gilles puis l’île d’Yeu. Cette première course en double à bord du Figaro Macif N°37 donnera le ton avant l’événement tant attendu en mai prochain : la Transat en Double Concarneau – Saint-Barthélémy. Découverte d’une course ensemble et derniers réglages sur les manœuvres sont les objectifs premiers de Pierre Quiroga et d’Erwan Le Draoulec, qui entendent bien montrer à leurs concurrents de la Transat toute leur légitimité sur le plateau.

 

Les skippers Macif donnent leurs dernières impressions avant départ :

 

Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) :

« Nous partons dans du vent léger cet après-midi. Une synoptique de nord-est, qui va tourner au sud-est promet des conditions très fraîches jusqu’à la bouée d’Arcachon jeudi matin. Après, nous retournerons vers St Gilles dans du vent mollissant. Cela annonce un retour à Port La Vie plus tard qu’attendu par la direction de course. Il est possible que la flotte franchisse la ligne d’arrivée vendredi après-midi sans passer par Yeu. Ça fait très longtemps que je n’ai pas fait de double, je suis content d’y retourner avec Pierre. Il a plus d’expérience que moi en Figaro, j’ai beaucoup à apprendre. Nous avons navigué sur le Figaro 37 aux entraînements du Pôle Finistère Course au Large. C’est un bateau similaire au mien, préparé par la même équipe… On s’est entraîné une dernière fois hier, pour tester nos voiles de la Transat et valider la Grand Voile qui vient de nous être rendue par la voilerie. L’objectif de cette course ne sera pas la performance mais la répétition pour la Transat. Elle va nous donner envie et motivation pour la Transat en double. »

 

Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) :

« J’ai déjà fait la Sardinha Cup avec Yoann Richomme en 2019, c’était la première course du Figaro 3. Nous avions passé pas mal de temps à terre avec la Classe Figaro pour régler les problèmes de coûts, de manutention et de temps de préparation. Nous avions eu des conditions très froides et dures en mer avec une arrivée dans 30 nœuds. Maintenant, le bateau est très largement fiabilisé ! Je n’ai jamais fait ce parcours, en revanche je suis déjà allé dans la zone d’Arcachon à l’occasion de la Solitaire en 2017. Je connais les dangers de cette bouée et j’arrive à anticiper notre navigation. Nous partons sur une course de vitesse, l’objectif est de trouver des axes d’améliorations pour la Transat et d’étalonner notre matériel et notre équipage. Nous avons des voiles neuves, avec lesquelles nous avons très peu navigué et surtout pas dans toutes les conditions. Cette Sardinha Cup sera idéale avec peu de manœuvres, et donc plus de temps et d’échanges pour réfléchir à notre stratégie à deux. Ce format est un bon intermédiaire avant d’attaquer les 3 semaines qui nous attendent sur la Transat en Double. »

Partager l'article

9 juin 2021

Sélection Skipper Macif 2022 : inscriptions ouvertes pour intégrer la filière d’excellence !

Depuis 2008, la filière Skipper Macif a détecté et révélé 10 marins de talents. Avec le soutien de la Macif, ils...

Lire la suite

31 mai 2021

Un retour d’expérience enrichissant pour les skippers Macif

Après 18 jours, 9 heures, 36 minutes et 17 secondes, Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) et Erwan Le Draoulec (Skipper...

Lire la suite

31 mai 2021

Le duo Skipper Macif 11è de la Transat en double

Le duo Skipper Macif, composé de Pierre Quiroga et Erwan Le Draoulec, a bouclé ce matin la Transat en double -...

Lire la suite