Haut de page

Solo Guy Cotten 2021 : Un titre remis en jeu pour la reprise du solitaire

Demain à 15h08, les skippers Macif, accompagnés de leurs 31 concurrents, prendront le départ de la Solo Guy Cotten 2021. Ils navigueront sur un parcours de 380 milles entre Ouessant et Rochebonne avec une météo instable et de l’orage dès la première nuit. Si cet événement sonne le retour à la compétition en solitaire, elle est aussi et surtout la remise en jeu du titre de vainqueur de Pierre Quiroga, ayant remporté l’édition 2020.

 

Ultime préparation avant la Solitaire du Figaro

 

Dès demain 15h00, Pierre Quiroga et Erwan Le Draoulec s’élanceront sur un parcours de 380 milles tracé avec soin par la direction de course au vu de la météo aléatoire qui les attend dès la première nuit. Si cette course, à l’instar de la Solo Maître CoQ, de la Transat en Double Concarneau – Saint-Barthélemy et du Tour de Bretagne, est inscrite au Championnat de France Élite de Course au Large, les skippers Macif ne se sentent pas particulièrement sous pression à la veille du départ. Erwan Le Draoulec indique : « Nous partons demain sur la Solo Guy Cotten sous un beau soleil dans des conditions agréables. Ça va être un joli départ à suivre. La première nuit, la météo va se gâter, le vent va doucement rentrer avec des orages attendus dès l’aller-retour aux Pierres Vertes, une bouée devant Ouessant. Les conditions vont être très aléatoires, elles vont nécessiter beaucoup de manœuvres au Raz de Sein, à Ouessant et à l’Occidentale où le courant sera à contre. Dans la journée de vendredi, on va rencontrer un front avec un nouveau vent plus stable qui va forcir dans la nuit de vendredi à samedi. C’est intéressant de naviguer dans ces conditions avant La Solitaire du Figaro, c’est plus qu’une remise en jambe en solitaire ! J’ai pu convoyer le bateau depuis Quiberon et vérifier les derniers détails. Je pars dans la même configuration que sur le Tour de Bretagne, l’idée ici est de vérifier que tout fonctionne et de ne pas me mettre de pression. Tout ne sera pas facile mais je compte faire au mieux et prendre du plaisir. Forcément, cette course compte au Championnat de France Élite de Course au Large donc tous les points sont bons à prendre ». Pierre Quiroga ajoute : « Sur ce long parcours, il va y avoir beaucoup de transitions avec du vent de terre, donc des effets de site importants. Ça va beaucoup se rafraîchir au fil des milles parcourus, il a fait très chaud ces derniers jours et il va falloir être attentif à la composante thermique qui peut potentiellement s’installer samedi. Le parcours est relativement similaire à celui de l’année dernière, au lieu de contourner Belle-Ile, on va aller chercher une bouée à Yeu. On aura plus de vent que l’année passée, je connais les effets locaux, je ne m’attends pas à une grande surprise. Je suis dans une configuration particulière parce que mes quotas de voile m’obligent à embarquer un génois usé mais ce n’est pas ce qui va déterminer ma course. Je souhaite surtout valider ma grand-voile qui est neuve, faire un essai de grand spi et retrouver mes repères en solitaire. »

 

Un titre remis en jeu

 

L’année dernière sur cette même course, Pierre Quiroga terminait vainqueur après 2 jours et 270 milles parcourus devant ses 31 concurrents. Cette année, l’enjeu est d’autant plus important qu’elle est inscrite au Championnat de France Élite de Course au Large. Une dernière course préparatoire avant l’épreuve phare de la saison : La Solitaire du Figaro. Le skipper Macif 2019 appréhende le parcours de demain dans un état d’esprit serein :

« Je suis heureux de m’aligner une nouvelle fois sur cette Solo Guy Cotten 2021. Je remets en jeu le trophée mais sans pression particulière, c’est surtout une course qui va nous permettre de retrouver la navigation en solitaire après une longue partie de saison en double. L’année dernière, nous n’étions pas dans la même configuration à l’aube de la Solo Guy Cotten. Je la prends en effet davantage comme une course de rodage avant La Solitaire du Figaro, celle qui nous permettra de nous remettre dans le grand bain. Je vais tout faire pour conserver mon titre, même si j’arrive cette année beaucoup plus fatigué après la Transat en Double et le Tour de Bretagne. »

Partager l'article

26 juillet 2021

Les skippers Macif prêts pour la Solitaire du Figaro

Ce samedi 24 juillet, Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) et Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) ont franchi respectivement 7e et 11e la ligne d’arrivée...

Lire la suite

12 juillet 2021

6e en double sur le Tour de Bretagne, les skippers Macif repartent en solitaire pour la fin de la saison

Ce dimanche 11 juillet, les Skippers Macif ont terminé le Tour de Bretagne sur une belle 2e place en baie de Quiberon...

Lire la suite

11 juillet 2021

[Vidéo] Clap de fin du Tour de Bretagne à la Voile 2021

Le Tour de Bretagne à la Voile 2021 touche à sa fin. Nos skippers terminent la dernière épreuve en 2e position, une...

Lire la suite