Haut de page

Solitaire du Figaro : la récupération, clé du succès ?

Depuis plus de 10 ans, Camille Hamel, ostéopathe affiliée au Pôle Finistère Course au Large, suit certains skippers du Pôle tout au long de l’année. Mais son rôle ne s’arrête pas là : elle est également présente sur toutes les étapes de la Solitaire du Figaro où elle met sa casquette de kinésithérapeute. L’ostéopathie et la kinésithérapie, disciplines essentielles au bien-être des sportifs de haut niveau, prennent une place de plus en plus prépondérante dans la récupération de ces derniers tant physiquement que psychologiquement.

Entre deux étapes de la Solitaire du Figaro, les coureurs disposent de quelques jours pour se remettre sur pied avant de repartir en mer. Des séances de kiné leur sont proposées afin de les aider à récupérer au mieux avant l’étape suivante. « Ce qui n’était à la base qu’une simple option est devenu un incontournable », déclare Camille Hamel qui voit défiler sur sa table de massage bon nombre des solitaires de la flotte.

 

Son rôle est essentiel pour la récupération des skippers : les chocs sont nombreux en course au large et les positions de barres et de sommeil assez peu confortables. Elle pratique uniquement des techniques de kiné et non d’ostéopathie sur ce genre d’intervention car les organismes éprouvés de nos skippers ne pourraient pas encaisser la déstabilisation qu’entraîne parfois l’ostéopathie. La praticienne se concentre donc sur l’aspect musculaire. « Les organismes sont durement éprouvés lors de ce genre de course tant au niveau du stress emmagasiné que des coups encaissés. Bien souvent, ils s’endorment sur la table de massage. »

 

Les blessures les plus fréquemment soignées par Camille sont de grosses contractures musculaires, des tendinites, des hernies discales ainsi que des chocs directs causés par des chutes. Massages, étirements, déblocages, straps… Tous les moyens sont bons pour réparer les corps abîmés. Sur les étapes de la Solitaire, elle travaille en binôme avec Laure Jacolot, Médecin du Pôle Finistère Course au Large. Ce sont elles qui décident ou non de donner le feu vert pour courir les étapes suivantes aux skippers blessés.

 

Erwan Le Draoulec au départ de Fécamp sur La Solitaire du Figaro - Steven Roussel / disobey. / Macif

 

Ces séances d’ostéopathies sont incontournables sur le plan physique, mais qu’en est-il de l’aspect psychologique ?

« Nous faisons en sorte que les skippers se sentent comme à la maison. La plupart du temps, ils refont le match avec nous pendant les séances, nous racontent leurs aventures, parfois même craquent sous la fatigue… Ces moments de répit sont d’un énorme réconfort pour eux. C’est un retour au stand essentiel dans la gestion de leur course », explique Camille.

Un secret de récupération ?

« C’est propre à chacun mais majoritairement leur meilleur allié pour la récupération, c’est le sommeil. Il faut qu’ils emmagasinent un maximum de sommeil et d’énergie avant de repartir sur l’étape suivante. » Un conseil qui, on l’espère, sera bien appliqué par nos deux skippers préférés !

Partager l'article

17 septembre 2021

Erwan Le Draoulec : « je me suis senti à ma place au contact de gars qui m’ont fait rêver au lycée »

Arrivée en 8e position à Saint-Nazaire, Erwan Le Draoulec conclut de fort jolie manière la 52e édition de la...

Lire la suite

17 septembre 2021

Pierre Quiroga, Skipper Macif 2019, grand vainqueur de La Solitaire du Figaro 2021

C'est sur un énorme cri de joie que Pierre Quiroga les bras hissés haut en l'air, a coupé hier soir, en 10è...

Lire la suite

11 septembre 2021

Pierre Quiroga : « Ne rien lâcher pour aller chercher la victoire ! » L’ultime bataille des skippers...

Demain, à 16h00, sonnera l’heure du grand départ des 34 Figaro de La Solitaire du Figaro pour un dernier parcours...

Lire la suite