Haut de page

Les skippers Macif au départ d’une 2e étape pleine d’incertitudes sur la Solitaire URGO Le Figaro.

Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) et Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) ont profité de ces 48 heures à terre à Kinsale pour engranger un maximum de repos avant de repartir ce dimanche sur la plus longue étape de cette 50e édition à destination de Roscoff. Ce fut sans compter sur le changement de parcours défini par la Direction de course de La Solitaire URGO Le Figaro, quelques heures avant le départ. Au regard des vents forts que les concurrents auraient rencontrés en mer d’Irlande, un nouveau parcours de 535 milles nautiques a été annoncé.

 

Martin Le Pape, 9e de la 1e étape à 25 minutes et 4 secondes du leader :

 « Je me suis surtout reposé  et je me sens en forme à l’issue de cette première étape. Le bateau est en bon état et il est pour quelques heures dans les mains expertes de Roland Ventura. De mon côté, je me suis concentré sur la météo prévue pour la deuxième étape. Le parcours a été modifié quelques heures avant le départ. On s’y attendait et nous sommes soulagés car il aurait été compliqué de naviguer dans plus de 30 nœuds autour de l’île de Man. Nous avons eu très peu de temps de préparation météo pour ce nouveau parcours. C’est un réel atout dans ces conditions de bénéficier du Pôle Finistère Course au Large. Ce nouveau parcours nous fait descendre directement sur l’Angleterre, longer les côtes jusqu’au Needles pour traverser la Manche en diagonale, atteindre la Bouée de Portsall et arriver enfin à Roscoff. Cela crée une ambiance particulière sur les pontons car cela engendre beaucoup d’inconnues. »

 

Pierre Quiroga, 24 de la 1e étape à 8 heures 11 minutes et 9 secondes du leader :

« Je tiens à remercier l’accueil chaleureux des habitants de Kinsale !  Grâce à eux, l’ensemble des coureurs se sont retrouvés pour dîner et pour la nuit. Kinsale semble être une ville magnifique. Je reviendrai, c’est certain ! Depuis que je suis arrivé vendredi matin, j’ai principalement dormi. Contrairement à Martin, je ressens la fatigue de la 1ère étape. Je me suis beaucoup investi en étant persuadé que cela paierait. Ça n’a pas du tout été le cas ! Ce changement de parcours est une bonne chose ; nous ne sommes toujours pas sûrs de la fiabilité des bateaux, surtout dans les conditions annoncées. Nous savons qu’il y aura peu de vent en Manche et cela peut facilement créer des écarts. Même si j’accuse un retard conséquent sur les leaders, je ne vais pas modifier mon approche. Je reste dans une logique de progression, avec l’objectif de bien naviguer. »

Partager l'article

24 juin 2019

Jour 2 / Etape 4 – Indécise !

Après une entame tonique et rapide sur la première portion du parcours de la 4e étape de la Solitaire URGO Le Figaro, les deux Figaro Skipper Macif progressent désormais au ralenti depuis une...

Lire la suite

23 juin 2019

JOUR 1 / Etape 4 – Transmanche Express

Partis hier à 16h15 de Roscoff sur la 4e étape de la Solitaire URGO Le Figaro, les deux skippers Macif ont mis moins de 14 heures pour atteindre les côtes...

Lire la suite

22 juin 2019

Skipper Macif – Objectif podium pour la 4e étape de la Solitaire URGO Le Figaro

Les skippers Macif prendront le départ ce samedi à 16h de la quatrième étape de la Solitaire URGO Le Figaro 2019....

Lire la suite