Haut de page

Sardinha Cup 2021 – Une deuxième étape musclée en vue pour les skippers Macif

Ce dimanche à 17h08, les skippers Macif, fraîchement remis de leur première étape, prendront le départ du second parcours qui s’annonce, cette fois-ci, plus long et difficile. Un entraînement supplémentaire de 770 milles avec toujours le même objectif en tête : renforcer leur binôme pour la Transat en Double qui partira dans moins d’un mois. Cette étape, au coefficient trois fois plus important que la précédente, sera notamment le test ultime pour le choix des voiles à embarquer sur la Transat. L’occasion aussi pour Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) et Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020), actuellement 6èmes au classement général provisoire, de gagner des places au classement final de cette Sardinha Cup 2021.

La plus longue étape jamais courue en Figaro  

Au départ de Saint Gilles Croix de Vie cet après-midi, le Figaro Macif se prépare à parcourir les 770 milles de l’étape, un des plus long parcours jamais couru – hors transat – dans l’histoire des Figaro. Une bonne préparation, donc, pour la flotte qui traversera l’Atlantique dès le 9 mai prochain sur la Transat en Double Concarneau – Saint-Barthélemy. Sur les 5 jours de course qui les attendent, Pierre Quiroga et Erwan Le Draoulec feront route dès lundi vers l’occidentale de Sein qu’ils laisseront à tribord dans du vent de nord-ouest. Direction ensuite les îles Scilly dans la molle, qu’ils contourneront dans la nuit de mardi à mercredi avant de redescendre jusqu’à la pointe bretonne avec davantage de vent. Dès jeudi, c’est dans du vent plus fort (25 nœuds attendus) qu’ils navigueront jusqu’à la bouée BXA, avant de remonter devant Pilours, la bouée de saint Gilles Croix de Vie, vendredi matin. Ils devraient donc franchir la ligne d’arrivée en fin d’après-midi, après avoir enroulé la bouée Sud Guérande.

Un objectif commun inchangé

Il est évident qu’avec un départ en tête sur la première étape, une course dans le bon paquet et une remontée significative à l’arrivée, les objectifs de résultat au classement général se dessinent. Néanmoins, l’objectif premier des skippers Macif reste bel et bien la préparation en vue de la Transat en Double. « Sur une course, il est primordial de ne pas changer ses objectifs de départ. Nous voulons que la deuxième étape soit aussi positive que la première, tant dans l’organisation à bord que dans la vitesse du bateau » indique Pierre Quiroga. « Nous avons encore quelques milles à faire avec notre nouveau gennaker, voile qui sera potentiellement utilisée pour la Transat. On va avoir beaucoup de bords de près mais nous sommes à l’aise dans ces allures-là. Si on peut gagner quelques places au classement général en naviguant aussi bien, voire mieux, que sur la première étape, ce sera toujours bon à prendre » complète Erwan Le Draoulec.

Partager l'article

14 mai 2021

En route vers le cap Finisterre !

Avec bientôt 40 heures et 400 milles de navigation au compteur, le tandem skippers Macif entame sa 2ème journée à bord du Figaro 37 sur la Transat en Double Concarneau – Saint-Barthélemy....

Lire la suite

12 mai 2021

Bon départ pour les skippers Macif sur la Transat en Double Concarneau – St-Barthélémy

C'est finalement ce mercredi 12 mai 2021 à 19h que nos Skippers Macif, Pierre Quiroga et Erwan Le Draoulec, se sont...

Lire la suite

11 mai 2021

Les skippers Macif prêts à conquérir l’Atlantique !

Dès demain 17h00, les skippers Macif prendront le départ de la Transat en Double Concarneau – Saint-Barthélemy....

Lire la suite