Haut de page

Record Atlantique Nord 2016 – Vacation de François Gabart (04/07/2016)

« Depuis le départ, on savait que ce serait compliqué, parce que la fenêtre de tir était très courte. Là, force est de constater que la météo n’évolue pas dans le bon sens. Le pilote a décroché deux fois sans prévenir, j’ai pu intervenir rapidement dans les deux cas pour récupérer la barre, mais je n’ai pas envie de continuer à naviguer à fond la caisse avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, je ne veux pas prendre de risques pour le bateau. Je savais que ça n’allait pas être facile. Il y a deux ans, Banque Populaire et Armel Le Cléac’h n’ont pas eu de fenêtre. Nous n’étions pas loin de vivre la même chose. Quand cette petite fenêtre s’est profilée, cela valait vraiment le coup de la tenter. Cela ne s’est finalement pas joué à grand-chose, à quelques orages près… Ce record n’est pas facile, mais c’est ça qui le rend intéressant, il faut être patient pour le battre. Concernant le record des 24 heures, c’est une grande fierté de détenir ce record. Nous avons su être opportunistes pour le battre en sautant sur l’occasion quand la fenêtre s’est ouverte. Ce record n’est pas facile, parce qu’il faut trouver les bonnes conditions sur 24 heures. Là, nous avons bénéficié d’un vent qui n’a pas trop bougé. En revanche, pendant les douze premières heures, il y avait un peu de mer, ce qui me fait penser qu’il y a sans doute moyen d’aller plus vite et de tenir 33-34 nœuds de moyenne avec une mer plate. Mais le fait d’être capable de naviguer pendant 24 heures à fond la caisse, c’est du pur bonheur, ça montre le réel potentiel du bateau. »

Partager l'article

21 avril 2018

Le groupe Macif poursuit son engagement sur le circuit Figaro et fait l’acquisition de deux Figaro Bénéteau 3

Le groupe Macif a décidé de poursuivre le programme Skipper Macif, la filière d’accompagnement et de détection de...

Lire la suite

20 avril 2018

[Portrait] Stéphane Chatel, plutôt terrien que marin !

Il n’était pas prédestiné à se tourner vers l’univers maritime mais baigne pourtant dans la course au large...

Lire la suite

13 avril 2018

Moins d’eau, moins d’air…

Débuté en janvier, le chantier d’optimisation du trimaran MACIF, destiné à permettre à François Gabart de...

Lire la suite