Haut de page

Pierre Quiroga, vainqueur à Fécamp, et Erwan Le Draoulec, 8e : magnifique deuxième acte pour les skippers Macif !

Après 2 jours 18 heures 43 minutes et 45 secondes, le skipper Macif 2019 Pierre Quiroga est allé au bout de ses forces pour remporter avec brio la deuxième étape de La Solitaire du Figaro, avec près d’une heure d’avance sur son principal rival Tom Laperche (Bretagne CMB – Performance). Une belle arrivée après une étape difficile qui le hisse en haut du classement général provisoire avec 1h36 d’avance sur Xavier Macaire (Groupe SNEF). Quant à Erwan Le Draoulec, il signe lui aussi une jolie performance en terminant 8e à Fécamp, heureux de constater l’aisance qu’il a pu acquérir depuis ses deux saisons en tant que skipper Macif.

Des objectifs pleinement atteints

Au départ de cette Solitaire du Figaro 2021 (la 3e pour Pierre Quiroga et la 2e pour Erwan Le Draoulec en tant que skippers Macif), les objectifs étaient bien définis. Quand le skipper Macif 2019 misait sur au moins une victoire d’étape, le skipper Macif 2020 visait plus sagement la première moitié de tableau. A la mi-parcours de cette Solitaire du Figaro, les objectifs sont atteints !

« Cette victoire était un objectif fixé avec Hans Roger (Directeur des Activités Mer de la Macif). C’est un beau symbole car j’avais envie de retrouver cette sensation après la Solo Guy Cotten de l’année dernière. Certains diront qu’il était trop risqué de partir tout seul mais cela prouve que quand je prends ces risques-là, à l’instar de la grande course de la Solo Maître CoQ, ça marche ! C’est une méthode de navigation qui me convient quand je l’exploite raisonnablement » confirme Pierre Quiroga.

Arrivé moins de 2 heures après son compagnon d’entraînement, Erwan est également satisfait de cette étape passée dans le paquet de tête : « Cette 2e manche était exactement celle dont je rêvais en partant sur la Solitaire du Figaro. Je suis très content d’être dans les 10 premiers, d’avoir régaté au contact des meilleurs car je voyais les leaders tout au long du parcours. J’avais une super vitesse. Je sais que j’ai encore des choses à acquérir comme prendre de bons départs pour m’illustrer en tête de flotte mais j’ai passé un cap depuis l’année dernière. La dernière fois que j’ai fait ce tour Normandie – Bretagne, à Dunkerque, j’avais fait une belle première partie de course mais j’avais aussi pris de mauvaises options pour finir en queue de peloton. J’ai conjuré le sort cette fois-ci ! Je suis très mesuré dans mes options, je sens que je suis là pour apprendre mais sur cette étape, je voulais bien faire. Je ne suis donc pas parti dans mon coin, je n’ai pas tenté d’option qui pouvait autant me faire gagner que perdre. » 

Une motivation intacte pour les 2 prochaines étapes

Les 490 milles du parcours entre Lorient et Fécamp avaient été annoncés techniques et les conditions difficiles pour les marins et les Figaro. Une prévision qui s’est vérifiée puisque les skippers Macif sont arrivés à mi-parcours épuisés mentalement et physiquement, mais pas moins motivés pour repartir sur la 3e étape avec des ambitions intactes. Pierre Quiroga confirme : « Le départ a été très tonique, c’était spectaculaire sur l’eau. Dès la première nuit, nous avons eu du gennaker sous 110° de vent réel, nous étions très mouillés avec 15-17 nœuds de vitesse. Il était très difficile de quitter la barre avant d’attaquer la remontée en rase cailloux où, là aussi, il fallait être éveillé jusqu’à l’arrivée quand le vent prévu n’était pas au rendez-vous. J’ai perdu pas mal de temps sur mes virements de bords lors des 3 derniers milles mais une victoire, ça se mérite et je suis allé la chercher. Le moment le plus délicat a été la décision de lâcher le groupe pour faire ma propre trace mais je l’ai assumée pleinement. Je prends du plaisir à naviguer comme je l’ai fait, ça crée du jeu dans la flotte et c’est aussi agréable à suivre. La motivation pour la suite est la même, mon objectif est atteint mais je prendrai d’autres victoires si j’en ai l’opportunité. Je vais essayer de naviguer sur la deuxième partie de course avec autant de plaisir, qui plus est en tête du classement général ».

Le skipper Macif 2020, Erwan Le Draoulec, motivé par ces deux belles premières étapes, ajoute : « Il faut que je prenne plus de temps maintenant pour analyser la navigation du groupe de tête mais c’est super agréable de voir que j’arrive à tenir le rythme à leurs côtés. C’est mon premier Top 10 sur une Solitaire et ça me conforte dans le fait qu’on a vraiment bien travaillé avec Pierre cette année. La preuve en est, il gagne cette étape et mon classement est très positif. Nous avons une satisfaction supplémentaire : celle du travail bien fait ! »

 

Partager l'article

11 novembre 2021

Skipper Macif à l’honneur sur la Transat Jacques Vabre

Pierre Quiroga, Charlie Dalin, François Gabart… Les marins de talent se succèdent au sein du programme Skipper Macif. Une belle réussite qui se...

Lire la suite

29 octobre 2021

Bienvenue à Loïs Berrehar, nouveau skipper Macif 2022

Après une semaine intense de sélection au pôle Finistère Course au Large de Port-La-Forêt, le jury du programme performance de la filière Skipper Macif...

Lire la suite

27 octobre 2021

[Vidéo] Qui sera le prochain skipper Macif ? | Alexis Thomas

Grand vainqueur de l'épreuve de VMA (test de running), notre gazelle est venue se présenter devant la caméra ! Alors Alexis, pourquoi tu devrais être le...

Lire la suite