Haut de page

Des partenaires au cœur du projet trimaran MACIF

Certes, c’est en solitaire que François Gabart s’illustre aux yeux du grand public à bord du trimaran MACIF. Mais comme il aime régulièrement le rappeler, un tel projet ne serait possible sans le soutien de son équipe technique, mais aussi des partenaires qui l’accompagnent depuis plusieurs années. Une co-construction dans laquelle chacun a cherché à apporter sa contribution dans un double souci de performance et de réussite.

En haut de la pyramide, il y a le groupe Macif, avec lequel François Gabart a bâti une histoire unique depuis maintenant plus de dix ans. Figaro, Imoca, Ultim, le skipper et son partenaire se sont à chaque fois fixés des défis toujours plus hauts, persuadés que leur envie commune de repousser leurs limites sera gage de réussite. « C’est grâce à la Macif que tout s’est construit. Nous sommes partis d’une feuille blanche il y a quatre ans ; mais pour compléter ce puzzle, des partenaires sont venus se greffer au projet en apportant de la performance et du savoir-faire dans leurs domaines de compétences respectifs », confirme le skipper.

C’est grâce à la Macif que tout s’est construit. Nous sommes partis d’une feuille blanche il y a quatre ans.

La sécurité avant tout

François Gabart ne cesse de le répéter : sans sécurité à bord, il ne peut y avoir de performance. Cette préoccupation permanente, partagée par la Macif, se retrouve dans les choix architecturaux faits sur le bateau, notamment le cockpit entièrement protégé, mais également dans tous les éléments de sécurité fournis par Plastimo, avec qui il collabore depuis plusieurs années. L’importance de l’enjeu a conduit l’équipe Macif et la société lorientaise à travailler main dans la main pour fournir au skipper un matériel adapté aux contraintes d’un trimaran de 30 mètres, mené par un homme seul. « Plastimo répond bien à notre problématique de souplesse et d’adaptabilité en nous apportant des solutions techniques sur un bateau très spécifique », détaille François. Autre élément de performance et de sécurité du skipper, et non des moindres, la vue : « La vue est un sens vraiment primordial en bateau », poursuit-il. « Or, quand on est privé de sommeil, c’est celui qui est le plus vite altéré. » D’où l’importance du partenariat noué avec Bollé qui développe pour le skipper de MACIF des paires de lunettes spéciales, avec des verres adaptables en fonction de la luminosité, effets anti-buée, de façon à ce qu’il ne soit jamais gêné par des troubles oculaires.

 

Le bien-être en mer passe aussi par une attention portée au sommeil mais aussi par une alimentation régulière et équilibrée et dans ce domaine

Le bien-être

S’il évolue souvent en mer dans des milieux hostiles, François Gabart sait que pour naviguer en solitaire, il doit veiller du mieux possible à son bien-être corporel. Cela passe par des vêtements adaptés aux conditions qu’il rencontre. Depuis plusieurs années, le skipper et son team sont ainsi équipés par TBS à terre et Guy Cotten en mer, avec lesquels, là encore, l’échange est permanent. « Cette interaction, indispensable, profite aux deux parties : à moi parce que, en tant que sportif, je suis en recherche de performance mais également aux partenaires qui bénéficient de mes retours techniques sur leurs produits que je porte dans des conditions parfois extrêmes », explique François Gabart. Le bien-être en mer passe aussi par une attention portée au sommeil mais aussi par une alimentation régulière et équilibrée et dans ce domaine, le skipper et la Macif ont développé un partenariat nutrition avec Sojasun. « J’ai toujours été très sensible au thème de la nutrition ; sur des longues courses, il faut éviter les manques car ils peuvent avoir des conséquences fâcheuses sur la performance. La collaboration avec Sojasun me permet d’avoir en face de moi des personnes qui ont une vraie expertise sur le sujet. Ils apportent leur savoir-faire pour s’adapter à ma problématique du long terme en me proposant certains produits ou conditionnements spécifiques. »

 

Des compétences techniques et logistiques

Le skipper est une part importante de la performance, le bateau l’est tout autant, d’où le soin particulier attaché à toutes ses pièces techniques. Domaine d’expertise de l’équipe Macif mais également de Big Ship, qui fournit de nombreux équipements à bord, entre électronique et pièces d’accastillage, et d’Harken, avec lequel a été effectué un gros travail commun de recherche sur les colonnes, poulies et winches. « C’est le spécialiste de l’accastillage spécifique », explique François Gabart. « Sur le trimaran MACIF, il y a des efforts monumentaux à faire passer, leur savoir-faire et leur technicité nous permettent de bénéficier de solutions fiables. Il faut que ça tienne et si ça casse, ce qui arrive sur ces pièces d’usure, il faut que je sache comment réparer pour éviter de mettre mes courses en péril, d’où l’importance d’échanger avec eux, de la manière la plus transparente possible. » Autre élément primordial, le moteur, qui fournit l’énergie indispensable pour recharger les batteries du bord. « Nous avons remplacé notre moteur par une génératrice plus petite, donc plus légère, juste avant le tour du monde en 2017. Yanmar nous a bien accompagnés sur ce dossier. » Des moteurs, il y en a également sur les véhicules fournis par deux partenaires fidèles de l’équipe Macif, Volvo France pour les véhicules particuliers, Groupe Colin/Renault pour les utilitaires. « Je suis certes seul en mer, mais autour de moi, il y a une équipe et du matériel à transporter, leur aide est indispensable », conclut François Gabart.

Partager l'article

18 avril 2019

Un trimaran peut en cacher un autre…

Le Diam24, bateau laboratoire au service de la performance du trimaran MACIF, s’est révélé être un outil d’expérimentation décisif pour le team Macif durant les quatre dernières années....

Lire la suite

9 avril 2019

François Gabart, ambassadeur pour le groupe Macif, ses collaborateurs, délégués et publics, de...

Dans la continuité de ses actions dans l’univers maritime et dans le cadre de sa politique Responsabilité...

Lire la suite

3 avril 2019

François Gabart au sujet de Brest Atlantiques : « Nous ressortons plus forts qu’avant ! »

Pour le skipper du trimaran MACIF, la nouvelle course Brest Atlantiques, qui partira de Brest et enverra la flotte des...

Lire la suite