Haut de page

Les skippers Macif en tête du classement général provisoire

Ce dimanche à 10h42, les skippers Macif, fraîchement arrivés de leur étape Saint-Malo – Saint-Quay-Portrieux, prenaient le départ du premier parcours côtier en baie de Saint-Brieuc. Et une chose est sûre, ce Tour de Bretagne est pour l’instant à la hauteur des objectifs fixés. Avec une deuxième place hier et une quatrième aujourd’hui, Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) et Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) sont au lendemain du départ de la course en tête du classement général provisoire. Une belle entame qu’ils ne prennent pas pour acquise. Avec encore 6 manches à réaliser pour clôturer ce tour de la Bretagne en Figaro 3, rien n’est jouer et l’envie d’y retourner reste la même qu’au premier jour.

Les impressions des skippers Macif à l’arrivée :

Pierre Quiroga : « Nous avons encore eu trois départs aujourd’hui, dont deux ratés et un dernier moyen, comme hier. Pour le moment, je ne suis pas content de mes départs mais notre stratégie avec Erwan est bonne. Nous pensions partir dans du vent, les voiles étaient réglées en ce sens, et nous avons finalement eu de la molle. Notre stratégie était de courir dans le paquet de droite, et elle a payé puisque nous sommes passés dans le peloton de tête à la bouée au vent. On a ensuite réussi à rejoindre le TOP 5 et à multiplier les manœuvres avec notamment un envoi et un affalage de Gennaker de plus que nos concurrents. À l’avant-dernière bouée, on a fait le choix d’affaler tardivement le gennaker pour gagner la 4e place. En voulant anticiper son renvoi, ça ne s’est pas déroulé comme prévu et on n’a malheureusement pas réussi à gagner le podium. Cette 4e place est tout de même correcte et on compte bien continuer dans notre lancée les prochains jours. »

Erwan Le Draoulec : « Ce parcours s’est bien passé. On constate avec Pierre qu’on est rarement les plus rapides, mais souvent bons stratèges et c’est très positif. Sur tous les bords directs, on a réussi à gagner des places et, à part les deux dernières manœuvres, tout était très bien calé. Nos rôles n’ont pas changé, on arrive à faire ce qu’on veut et ça se ressent sur ces deux belles premières manches. On n’oublie pas qu’il en reste encore 6, on va essayer de faire attention à la suite pour ne pas se faire rattraper car tout peut arriver sur ce type de course. »

Le plus long parcours de ce Tour de Bretagne qui devait partir dès demain direction Douarnenez ayant été reporté à mardi à cause d’une grosse dépression allant à plus de 55 nœuds en rafales au large de l’Angleterre, les skippers Macif s’élanceront demain matin sur le second parcours côtier en baie de Saint-Brieuc et partirons mardi pour une route directe vers Douarnenez.

Partager l'article

17 septembre 2021

Erwan Le Draoulec : « je me suis senti à ma place au contact de gars qui m’ont fait rêver au lycée »

Arrivée en 8e position à Saint-Nazaire, Erwan Le Draoulec conclut de fort jolie manière la 52e édition de la...

Lire la suite

17 septembre 2021

Pierre Quiroga, Skipper Macif 2019, grand vainqueur de La Solitaire du Figaro 2021

C'est sur un énorme cri de joie que Pierre Quiroga les bras hissés haut en l'air, a coupé hier soir, en 10è...

Lire la suite

11 septembre 2021

Pierre Quiroga : « Ne rien lâcher pour aller chercher la victoire ! » L’ultime bataille des skippers...

Demain, à 16h00, sonnera l’heure du grand départ des 34 Figaro de La Solitaire du Figaro pour un dernier parcours...

Lire la suite