Haut de page

La famille Macif Course au Large engagée en faveur de la protection des océans

Pratiquer la Course au Large avec le plus faible impact environnemental possible, c’est l’enjeu sur lequel travaille l’équipe technique de la flotte Macif Course au Large. Premiers témoins des changements climatiques et de la pollution plastique en mer, nos skippers s’engagent depuis plusieurs années aux côtés du groupe Macif pour sensibiliser et protéger au mieux les océans et la biodiversité.

Des modifications profondes se sont opérées sur le système météorologique ces dernières années. En mer, les skippers de la famille Macif Course au Large sont les premiers témoins de ces changements climatiques en explorant des endroits où peu de monde s’aventure, comme le souligne François Gabart.

Certains de ces déchets, très résistants, persistent depuis des dizaines d’années. 

« Je n’ai pas conduit d’étude scientifique à bord du trimaran MACIF, mais par simple observation, je me suis bien rendu compte de l’impact des dérives du comportement humain sur la biodiversité et de l’étendue du problème. Quelle tristesse d’apercevoir des morceaux de plastique qui flottent au beau milieu de l’océan Atlantique, à des milliers de kilomètres des côtes. Ce sont des fragments de plastique en décomposition. Certains de ces déchets, très résistants, persistent depuis des dizaines d’années. »

En mer, nous sommes énergétiquement autonomes grâce à des dispositifs qui fonctionnent très bien.

Un constat qui fait réagir et demande une prise de conscience collective. Associée par essence aux conditions environnementales, la Course au Large n’échappe pas à la réflexion. « Sur nos bateaux à voiles, on essaie d’avoir l’impact le plus faible possible. Même si nous réalisons le tour de la planète à la seule force du vent, nous avons conscience du besoin d’aller encore plus loin. » Des outils écoresponsables sont par exemple testés depuis plusieurs années à bord du trimaran MACIF. « En mer, nous sommes énergétiquement autonomes grâce à des dispositifs qui fonctionnent très bien. Je pense par exemple à l’éolienne : une hélice qui tourne grâce à la force du vent à l’arrière du bateau et produit une partie de l’énergie nécessaire à bord du trimaran MACIF. Ces systèmes ont énormément progressé grâce à la Course au Large.» Des panneaux solaires sont également situés sur le toit de la cabane du trimaran MACIF avec comme objectif d’alimenter les équipements électroniques à bord du multicoque. Ces solutions énergétiques alternatives et à faible empreinte environnementale sont en outre vectrices de performance en réduisant le poids du bateau, lui permettant ainsi de s’élever au-dessus de l’eau.

 

Mais la démarche ne se limite pas seulement aux bateaux-laboratoires. Nourriture, avitaillement, vêtements… les skippers du groupe Macif sont dans une logique d’optimisation constante pour diminuer considérablement le poids embarqué à bord et l’impact écologique de leur activité. Preuve en est sur la dernière course du trimaran MACIF : « Sur la Brest Atlantiques, nous avons expérimenté des solutions alternatives « low-tech », en embarquant des bidons de pâtes et riz à la place des sachets individuels. Nous avons aussi adapté notre mode de vie à bord en cultivant des graines germées, des champignons… On ne prétend pas être parfait mais on essaie de progresser et d’aller dans le bon sens. »

 

L’engagement responsable du programme Macif Course au Large ne s’arrête pas là. Les partenaires choisis pour accompagner les projets portent des valeurs identiques. Dernier exemple en date : MOKEN*, une marque de lunettes écoresponsables résolument tournée vers l’écologie et le social. Une philosophie qui a tout de suite embarqué l’équipe Macif Course au Large. « C’est le team MACIF et François Gabart qui sont venus nous chercher, ils ont totalement adhéré au concept » se réjouit Pierre, le fondateur de la marque de lunettes. En s’associant avec cette marque 100% française, le groupe Macif et son skipper ont ainsi renforcé leur engagement en faveur de la protection des océans.

 

 

Un groupe engagé

 

Au-delà de son programme de sponsoring sportif, c’est l’ensemble du groupe Macif qui est engagé en faveur de la protection de l’environnement. Dans le cadre de sa politique Responsabilité Sociétale de l’Environnementale (RSE), la Macif a soutenu en 2018 le premier World CleanUp Day en organisant des grandes collectes de déchets en France via sa plateforme solidaire « Diffuz », notamment sur les plages bretonnes aux côtés de l’équipe du trimaran MACIF. En 2019, le Groupe a renforcé son engagement en faveur de la protection de l’Océan en soutenant l’exposition « Océan, une plongée insolite » proposée par le Muséum national d’Histoire naturelle. L’occasion de faire découvrir la biodiversité marine au grand public et de le sensibiliser aux enjeux environnementaux. Une exposition avec François Gabart, skipper du trimaran MACIF, comme ambassadeur pour le groupe Macif. L’engagement du Groupe se poursuit aujourd’hui avec l’accompagnement de Surfrider Foundation Europe sur les programmes « Plastic Origins » qui vise à quantifier et identifier les déchets présents dans les cours d’eau français et « Ostreopsis Ovata » qui étudie la prolifération de cette micro-algue invasive en Méditerranée.

 

* Les lunettes MOKEN sont conçues à partir de ricin. Une mauvaise herbe synthétisée en huile, ensuite transformée en granules, et utilisée comme de la matière plastique basique dans les moules (tout est respectant les normes ISO liées à la lunetterie).

Partager l'article

12 août 2020

La transmission au cœur du programme Skipper Macif

Cette saison, Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019), a entamé sa seconde année au sein du programme Skipper Macif. Rejoint en octobre dernier par Erwan Le...

Lire la suite

8 août 2020

Pierre Quiroga remporte la Solo Guy Cotten 2020

Après trois jours et deux nuits de course, 270 milles parcourus, Pierre Quiroga termine, ce samedi 8 août, la Solo Guy Cotten 2020 sur la première...

Lire la suite

6 août 2020

Top départ de la Solo Guy Cotten pour les skippers Macif !

Ce jeudi 6 août à 15h00, les skippers Macif ont pris le départ de la Solo Guy Cotten depuis la baie de Concarneau. Avec trente concurrents au rendez-vous,...

Lire la suite