Haut de page

Inspection des travaux sur le trimaran MACIF !

Prochain objectif dans le viseur du trimaran MACIF : The Transat CIC !

Considérée comme la reine des transatlantiques, cette épreuve s’élancera de Brest, le 10 mai prochain, en direction de Charleston aux Etats-Unis. Cette course sera également la dernière pour le trimaran MACIF actuel. En chantier à Lorient, le multicoque sera remis à l’eau cette semaine, après 3 mois de travaux. Explications.

À son retour de Brest Atlantiques, début décembre, le trimaran MACIF est directement entré en chantier d’hiver. Malgré des appendices endommagés au fil du parcours, la structure du multicoque n’a quant à elle pas subi de dégât durant ce demi-tour du monde, comme le souligne François Gabart : « Nous avons mis le trimaran MACIF en chantier dans le cadre d’une visite annuelle programmée après 25 000 milles de mer… Nous en profitons donc pour optimiser quelques détails car le bateau, en soi, va bien ! » 
.
Les principales améliorations ont donc sans surprise concerné le trio dérive – safran – foil :

• Une dérive toute neuve :

« À la fin de la course, il ne restait plus que les trois quarts de la dérive initiale avec un délaminage sur la face bâbord ! » Sérieusement atteinte, cette dérive sera remplacée par une nouvelle au profil assez différent. Si auparavant, la dérive avait principalement pour mission de dessiner une trajectoire rectiligne, elle remplira désormais un rôle à part entière dans le vol du trimaran MACIF, grâce notamment au plan porteur.

• Un safran revisité :

Les safrans des flotteurs étant indemnes, les efforts se sont concentrés sur le safran de la coque centrale, refait à neuf.

• Un foil réparé :

Pas de changement structurant à déclarer sur le foil tribord qui demeurera sensiblement similaire.
Ne pouvant compter sur l’ensemble de son potentiel durant la Brest Atlantiques, le trimaran MACIF affichait un déficit de vitesse suite aux différentes avaries. « Aujourd’hui, le vol est totalement dépendant de l’équilibre sur ces appuis. » Ces éléments rétablis, il sera de nouveau compétitif pour le départ de The Transat CIC !
Plus ancien que son concurrent, le Maxi Edmond de Rothschild (Gitana), le trimaran MACIF pourra tout de même rivaliser comme le confirme son skipper : « Gitana est plus rapide dans certaines conditions, particulièrement en ligne droite, mais le trimaran MACIF peut l’accrocher… Je trouve d’ailleurs que l’écart que nous avions avec eux s’est sensiblement réduit la saison dernière. »
Les 3 400 milles en solitaire entre Brest et Charleston s’annoncent donc palpitants !
Partager l'article

10 juin 2020

Le groupe Macif se retire du circuit Ultim

  Le groupe Macif recentre son engagement dans la course au large sur les circuits IMOCA et Figaro Bénéteau et se retire du circuit Ultim, en accord...

Lire la suite

8 juin 2020

La famille Macif Course au Large engagée en faveur de la protection des océans

Pratiquer la Course au Large avec le plus faible impact environnemental possible, c’est l’enjeu sur lequel...

Lire la suite

4 juin 2020

François Gabart, skipper du trimaran MACIF sur la scène virtuelle du Think Tank « We Love Green » !

Si l’édition 2020 du festival de musique We Love Green a été annulée sous sa forme physique, les journalistes du...

Lire la suite