Haut de page

François Gabart : « Le trimaran MACIF a énormément progressé »

Le 31 juillet dernier, le trimaran MACIF a été remis à l’eau à Lorient, après un gros chantier de modifications post tour du monde en solitaire. Près de deux mois plus tard, le multicoque épate. Plus rapide et plus haut en vol, il a bluffé son skipper et l’équipe technique qui le découvre comme un nouveau bateau. Un mois avant le départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, François Gabart ne cesse de multiplier les sorties d’entrainement au large, pour se perfectionner et continuer à apprivoiser sa nouvelle plateforme.

Pas de temps à perdre pour François Gabart. A un peu plus d’un mois du grand départ du 40ème anniversaire de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe à Saint-Malo, le skipper a retrouvé fin juillet dernier le trimaran MACIF pour son plus grand plaisir. Après les premières semaines de navigation, François Gabart se réjouit déjà du comportement de celui qu’il considère comme un « nouveau » bateau. « Le trimaran MACIF est vraiment différent de l’an dernier, mais il est assez conforme à ce qu’on pouvait en rêver en théorie. Les résultats des études menées pendant deux ans paraissaient un peu fous sur le papier, mais finalement la réalité se conforme à ces chiffres. Le bateau a énormément progressé, c’est hyper excitant et amusant de le redécouvrir. »

Le trimaran MACIF est vraiment différent de l’an dernier, mais il est assez conforme à ce qu’on pouvait en rêver en théorie.

Parez au décollage... Le trimaran MACIF vole au-dessus de l'eau - © Yann Riou / MacifDepuis sa remise à l’eau, le trimaran MACIF a déjà navigué plus de 3 000 milles avec pour mission d’apprivoiser « l’engin », mais aussi de permettre à François d’entrer dans un mode de pensée « solitaire » pour se projeter vers la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. « Le trimaran MACIF a énormément progressé. Il y a une partie que je maîtrise, mais il me faut trouver de nouveaux repères et de nouveaux réglages, c’est ce challenge qui est très excitant. Cela change quelques habitudes, il faut aussi accepter de naviguer différemment, revoir certains protocoles… De toute façon, avec ces bateaux, on est en constante découverte. Quant à mon rodage de la navigation en solitaire, je fais les manœuvres tout seul, mais je suis accompagné en permanence par l’équipe technique qui travaille sur la performance, et sur la sécurisation du bateau, d’autant que, l’été est une période où il y a beaucoup de monde sur l’eau dans la bande côtière. »

Il y a une partie que je maîtrise, mais il me faut trouver de nouveaux repères et de nouveaux réglages, c’est ce challenge qui est très excitant.

Pour continuer à progresser, rien de mieux que de se confronter à la concurrence des Ultimes nouvelles générations mis à l’eau deux ans après le trimaran MACIF. « On a eu la chance de faire quelques navigations avec Sodebo, Gitana et Banque Populaire, sur 24-48 heures, et on partage déjà plein de choses. Grâce aux progrès que nous avons réalisés, nous sommes capables de tenir le rythme. Nous sommes plus rapides dans certaines conditions, un peu moins dans d’autres. Heureusement que nous avons fait ce gros travail de modifications, nous aurions été un peu en difficulté sur l’ancienne version du trimaran MACIF. Aujourd’hui nous avons tout pour rivaliser avec ces nouveaux bateaux. » Et d’ici le 4 novembre, les sorties vont continuer à s’enchainer pour être prêt pour cette course mythique de la saison !

Partager l'article

11 février 2019

Le trophée Antoine de Saint-Exupéry remis à François Gabart !

Le record du tour du monde à la voile en solitaire porte désormais le nom du célèbre écrivain-aviateur et devient le Trophée Antoine de Saint-Exupéry....

Lire la suite

24 janvier 2019

Défi « fiabilisation » pour le chantier d’hiver du trimaran MACIF

L’arrivée de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe digérée et le trimaran MACIF rentré à bon port il y a une dizaine de jours à Lorient,...

Lire la suite

15 janvier 2019

Le trimaran MACIF à bon port à Lorient !

Le trimaran MACIF est rentré en Bretagne par cargo afin de préserver au mieux sa plateforme suite aux avaries sur la Route du Rhum - Destination Guadeloupe....

Lire la suite