Haut de page

« Des émotions partagées avec toute l’équipe Skipper Macif »

Pierre Quiroga a désormais pris ses marques au sein de la filière Skipper Macif. Sa cinquième année sur le circuit Figaro Bénéteau et sa deuxième sous les couleurs de la Macif sont marquées par de belles réussites et quelques déconvenues, qui loin de l’abattre, lui donnent l’envie de revenir en 2021 le couteau entre les dents. Il revient avec nous sur les faits marquants de l’année.

Des petites et grandes victoires

A commencer par un calendrier qui a finalement réussi à s’adapter et maintenir un maximum d’épreuves. « Je suis ravi que la majorité des courses ait pu se courir malgré des conditions sanitaires exceptionnelles. Au final, je signe une saison très correcte avec deux 4è places (la Solo Maître CoQ et la Drheam Cup) et une victoire (la Solo Guy Cotten). »
4 ans qu’il attendait de pouvoir lever les bras au passage de la ligne d’arrivée ! Le moment marquant de 2020 est évidemment sa victoire sur la Solo Guy Cotten. « Elle a sonné comme une libération à Concarneau. Je me sentais en phase avec les éléments et mon bateau, je sentais que je pouvais le faire, que j’en avais les capacités physiques et techniques ! Il y a toujours une différence entre le dire et le faire. » C’est désormais chose faite ! On sent le skipper Macif 2019 plus incisif et combatif. « J’ai appris de mes erreurs du passé où je m’investissais tellement que j’étais épuisé avant même le départ de La Solitaire du Figaro. Cette année, j’ai instauré un meilleur rythme pour m’accorder des pauses et arriver plus frais sur les épreuves. C’était plus sain. »

Autre victoire et non des moindres : la constitution d’une équipe soudée.

Etape 1 de la Solitaire du Figaro
« Ce que je retiens avant tout, c’est que nous avons réussi à fédérer une super équipe, à construire un bel état d’esprit, c’est très important pour moi. Nous sommes effectivement en solitaire sur l’eau, mais à terre nous avons besoin de partager toutes ces émotions avec l’équipe. ». 
Avec le Skipper Macif 2020 d’une part : « Avec Erwan, nous sommes en symbiose, c’est un super partenaire d’entraînement ! » et même au-delà, puisque les deux skippers Macif sont également colocataires dans la vie ! Ils peuvent compter sur le dévouement de leurs préparateurs techniques, Julien et Gauthier, qui ont bichonné leur monture toute l’année.

Sans oublier, les coachs :

– le monsieur Performance de la filière Skipper Macif, Sébastien Col qui l’a coaché notamment sur les réglages de grand-voile :
« Son aide est très précieuse car parfois on ne réalise même pas nos erreurs et nous avons besoin d’un œil extérieur pour nous en avertir. ».
– le routeur, Dominic Vittet qui l’a épaulé sur la partie stratégie de course : « J’étais dans un schéma de suiveur depuis l’année dernière, Dominic m’a aidé à me libérer et faire mes propres choix. »
Une équipe présente dans les bons, comme dans les mauvais moments, car l’année 2020 n’était pas un long fleuve tranquille…

Des coups durs

Les difficultés surviennent lors de la deuxième étape de La Solitaire du Figaro. Le 7 septembre, à la pointe du Cotentin, la route de Pierre croise celle d’une algue qui se loge en bas de la quille du Figaro Skipper Macif citrus. La nuit durant, Pierre tentera de s’en défaire, en vain. Il perd 10 milles nautiques sur ses concurrents, un fossé en Figaro !
Cette nuit-là, je passe par plusieurs phases… C’est un phénomène plutôt habituel donc je sais comment réagir : tout d’abord tenter de la retirer avec un bout, puis de faire marche arrière… Au bout d’une demi-heure, avec la fatigue, les émotions sont décuplées et je commence à vraiment voir rouge. Forcément, on s’énerve, on lâche les armes cinq minutes le temps de s’apaiser et on s’y remet, on recherche des solutions.
Si rattraper son retard sur La Solitaire du Figaro semblait ardu, négocier une place au Championnat Elite de Course au Large était encore envisageable. L’annulation de la dernière course de la saison laisse donc un goût d’inachevé. « Je suis forcément très déçu de l’annulation de la Le Havre Allmercup. C’était un format de course court, mon format de prédilection. C’est un schéma qui me correspond parfaitement, j’avais toutes les armes pour clôturer la saison de la plus belle des façons. »

Et en 2021 ?

A peine la saison 2020 achevée que le regard de Pierre est déjà tourné vers la suite. La récente annonce de sa reconduction pour une troisième saison sous les couleurs de la Macif lui prouve le soutien sans faille de tout le groupe Macif. « C’est une excellente nouvelle, nous en avons discuté avec Jean-Bernard Le Boucher (le directeur des Activités Mer du groupe Macif* ndlr) à la fin de La Solitaire du Figaro. Nous avons toujours été francs jeu. ». Le jury a ainsi récompensé ses qualités dans sa gestion sportive mais aussi dans sa gestion des équipes, le management étant une qualité pré-requise. L’objectif de cette troisième année sera bien entendu clair : viser un podium sur La Solitaire du Figaro et un podium au Championnat Elite de Course au Large.

Résultats saison sportive 2020

Solo Maître CoQ : 4è
Drheam Cup : 4è
Solo Guy Cotten : 1er
La Solitaire du Figaro : 9è
Championnat Elite de Course au Large : 7è
Partager l'article

7 octobre 2020

Pierre Quiroga reconduit par le jury du programme Skipper Macif pour une troisième saison sur le circuit...

Le programme Skipper Macif, créé en 2008, est la filière d’accompagnement et de détection des jeunes talents de...

Lire la suite

25 septembre 2020

[Vidéo] La Solitaire du Figaro : le bilan

Des coups tactiques, des coups du sort, des petits bonheurs, des grands progrès et une équipe soudée... Retour sur La Solitaire du Figaro, une épreuve...

Lire la suite

23 septembre 2020

Clap de fin de La Solitaire du Figaro 2020 : l’heure du bilan pour les skippers Macif

La mythique Solitaire du Figaro, qui fêtait sa 51ème édition cette année, s’est terminée ce week-end à...

Lire la suite