Haut de page

Bon départ des skippers Macif sur la Le Havre Allmer Cup

Charlie Dalin et Martin Le Pape se sont élancés ce dimanche 17 juin sur la grande course de la Le Havre Allmer Cup, un parcours de 401 milles nautiques au départ et à l’arrivée du Havre, en passant par les côtes normandes et anglaises. Un terrain de jeu et une configuration technique qui plaisent beaucoup aux deux skippers Macif, amateurs de tactique et de stratégie !

 

Interview avant le départ des pontons du Port de plaisance du Havre :


Martin Le Pape 
: « Je suis content de revenir naviguer après le démâtage ! j’ai besoin de me mesurer un peu aux autres en terme de vitesse. On ouvre une nouvelle page de la saison avec moins de stress et beaucoup d’envie. D’autant que nous allons avoir des conditions agréables, avec un vent médium établi sur la quasi-totalité du parcours. L’acteur principal de cette grande course sera le courant car il y a de très gros coefficients de marée en ce moment. Il faudra bien anticiper les renverses, couplé à de potentielles zones sans vent ! Je pense que l’on va passer autant de temps à regarder les fichiers de courant que les fichiers de vent. Sur la première portion du parcours, il peut il y avoir quelques écarts de trajectoire entre la côte et le large et la flotte pourrait s’étaler sur le plan d’eau. Selon moi le plus gros point clé de la régate sera le passage à Barfleur dans le courant fort. Il faudra être bien placé pour arriver sur la pointe en fonction du courant et ne pas trop s’écarter de la côte car le courant contre sera assez fort. La prudence sera de mise pour ne pas abimer le bateau, placer le curseur au bon endroit pour ne pas être trop fatigué car la course sera loin d’être terminée ! »


Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) : « On va partir dans du vent d’ouest pas très fort, de l’ordre de 10-14 nœuds. Dès le départ, il faudra bien être positionné pour gérer correctement une bascule de vent et se positionner pour l’arrivée sous la pointe de Barfleur et avoir moins de courant contraire. Ce sera une portion très technique et nous devrons préserver le matériel. Le courant s’inversera devant Cherbourg et la mer va devenir plus difficile avec un vent forcissant, notamment au passage du Cap de la Hague avec 6 ou 8 nœuds de courant au près. Ça va être très tonique et il faudra descendre dans la veine de courant pour aller enrouler Guernesey, avant que ça renverse. On devra une fois encore raser les cailloux pour ne pas buter dans le courant. Le premier moment de répit et de repos sera sur la traversée de Manche : on va être sur un long bord au près rapide. On arrivera sur la côte anglaise lundi soir avec 20 nœuds de vent et on pourra enfin envoyer le spi. On va passer la nuit le long des côtes anglaises pour arriver aux Needles mardi dans l’après-midi. Ensuite on va foncer dans la dorsale située en milieu de Manche et la fin de la course parait bien incertaine. Une chose est sûre, on n’aura pas beaucoup de vent ! On va se faire balader par le courant et il faudra bien viser la bouée A5 ! »


Pour suivre la course : http://yb.tl/allmercup2018

Partager l'article

18 février 2019

Une nouvelle ère commence pour le programme Skipper Macif !

La saison 2019 peut débuter à bord des tout nouveaux Figaros Bénéteau 3 MACIF pour Martin Le Pape et Pierre Quiroga !    Les deux skippers du...

Lire la suite

14 février 2019

Premières navigations pour les skippers Macif sur les nouveaux Figaro Bénéteau 3

Après un chantier de configuration, Martin Le Pape et Pierre Quiroga ont effectué leurs premières navigations à...

Lire la suite