Haut de page

Coup d’envoi de la saison sportive 2020 pour les skippers Macif !

Le coup d’envoi du Championnat de France Elite de Course au Large 2020, auquel les skippers Macif participeront, sera donné le 16 mars prochain sur la Solo Maître CoQ, aux Sables d’Olonne. Cette épreuve en solitaire sera la première du circuit Figaro Bénéteau. Préparant en parallèle la Transat AG2R LA MONDIALE en double dont le départ sera donné un mois plus tard depuis Concarneau, Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) et Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) enchaînent les entraînements depuis plusieurs mois et abordent avec sérénité ce début de saison 2020.

Entraînements intensifs, de solo à duo

« J’ai dû faire plus de 40 jours de navigation depuis ma sélection à l’automne dernier » entame Erwan Le Draoulec. Sélectionné au mois d’octobre 2019, le jeune skipper de 24 ans a très rapidement enfilé son ciré Skipper Macif pour prendre en main son Figaro Bénéteau 3 aux côtés de Pierre Quiroga, qui ajoute : « le fait de ne pas avoir de bateau attitré au début des entraînements entre les deux Figaro Skipper Macif a favorisé les échanges. Nous avons navigué sur chaque bateau en solitaire afin de choisir celui sur lequel nous nous sentions le plus à l’aise. »
En complément des stages d’entraînement organisés depuis le mois de janvier par le Pôle Finistère Course au large de Port-la-Forêt, les deux skippers Macif ont également cumulé des navigations avec d’autres experts, à l’instar de François Gabart cette semaine aux côtés d’Erwan. « C’était super d’avoir François à bord » confie Erwan.
« Son regard, son expérience, ses conseils… J’ai essayé de tout absorber ! D’autant que les conditions étaient très musclées avec 40 nœuds de vent et une mer formée ! L’objectif de ces sorties d’entraînement étant également d’éprouver le matériel, d’identifier les pièces ‘sensibles’ et de les prévoir en conséquence pour partir sereinement sur cette première transatlantique en Figaro Bénéteau 3. »

Une association de compétences

Issus de formations différentes : l’olympisme pour Pierre Quiroga et le large pour Erwan Le Draoulec, les deux skippers Macif feront parler leur complémentarité sur cette saison 2020, notamment sur la prochaine Transat AG2R LA MONDIALE. « Nos expériences sont très différentes et nous avons beaucoup à nous apporter l’un et l’autre » explique Erwan. « Ce sera ma troisième traversée de l’Atlantique, après ma victoire sur la Mini Transat 2017 et ma 12 e place sur la Transat AG2R LA MONDIALE 2018. Je suis habitué à la gestion du bateau et de bonhomme au large, sur le long terme tandis que Pierre est excellent sur la partie stratégique. » 
Traverser l’Atlantique pour atteindre Saint-Barthélemy aux Antilles sera en revanche une grande première pour Pierre Quiroga, qui s’élancera comme bizuth sur cette 15e édition. « Je n’ai pas d’appréhension particulière. Au contraire, à écouter les récits et histoires de mer d’Erwan et d’autres skippers, j’ai hâte d’y être ! »

Pour atteindre des objectifs

À l’aube de cette nouvelle saison, les deux skippers Macif se sont fixés trois objectifs : faire preuve de régularité sur l’ensemble des courses du Championnat de France Elite de Course au Large et effectuer de beaux résultats sur la Transat AG2R LA MONDIALE, en double, puis sur l’épreuve reine qu’est la Solitaire du Figaro. « Il faut au moins briller sur l’une de ces deux épreuves » explique Pierre. « Nous allons remettre le pied à l’étrier sur la Solo Maître CoQ, qui part dans 10  jours des Sables d’Olonne. Cette première épreuve va nous servir de repère en solitaire par rapport au reste de la flotte. Même si ce n’est pas le format privilégié dans nos entraînements cet hiver, je souhaite faire un beau résultat au classement général. »  Concernant Erwan, la Solo Maître CoQ sera la 2e épreuve de sa carrière à bord d’un Figaro Bénéteau, en solitaire . Les objectifs sont donc différents :
« J’ai très peu d’expérience sur les régates côtières, et encore moins en Figaro Bénéteau 3. Sur ces formats, les phases de départ sont très importantes, ce qui n’est pas mon point fort. Il faut également enchaîner les manœuvres, ce que je n’ai jamais fait en solitaire ! J’ai beaucoup appris cet hiver et j’ai envie de mettre tout cela en application. Je souhaite me mettre en confiance pour la suite de la saison et me donner des axes de travail pour progresser. »
Conscients de leur jeunesse mais aussi de leurs capacités, les deux skippers Macif comptent atteindre un beau résultat sur la Transat AG2R LA MONDIALE et mettent toutes les chances de leur côté pour atteindre un Top 5. « On ne sait jamais ce qui peut arriver, nous souhaitons avant toute chose amener le bateau de l’autre côté en bon état. Si nous faisons les choses correctement, nous pouvons réaliser un beau résultat sportif » terminent-ils.
Partager l'article

13 mars 2020

[Vidéo] Skipper Macif : nouvelle saison, nouveau binôme !

Un duo Skipper Macif complémentaire et en quête de performance ! À l'aube du départ de la saison sportive 2020, nos deux skippers Macif sont prêts à...

Lire la suite

27 février 2020

2020, l’année de la confirmation pour Pierre Quiroga

Après une année 2019 marquée par de belles performances et quelques résultats en demi-teinte, Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) analyse la saison passée...

Lire la suite

18 février 2020

Les quatre premiers mois d’Erwan Le Draoulec dans la filière Skipper Macif

Dernier arrivé dans la famille Macif Course Au Large, Erwan Le Draoulec, 23 ans, prépare cette nouvelle saison avec le satut de Skipper Macif 2020....

Lire la suite