Haut de page

Charlie Dalin, 4e à Gijón de la 1e étape

© Alexis Courcoux

Le Skipper Macif 2015, Charlie Dalin, a terminé 4e de la 1e étape de la Solitaire URGO Le Figaro ce mercredi matin, en franchissant la ligne à 0h30min9sec, 29 minutes derrière le vainqueur Nicolas Lunven.
A l’arrivée dans le port espagnol de Gijón, Charlie, reposé et frais malgré la fatigue de ces 56 heures de mer, revient sur les moments clés de la course.

 

Le départ 
« Ce serait bien de mieux partir ! car je suis en train de me transformer en remonteur professionnel !  Tout s’est bien passé sur l’étape, sauf la sortie de la Gironde. Cette erreur de bouée, ce n’est pas tolérable pour moi. Il a fallu faire avec et j’ai dû courir après tout le monde. » 

 

La remontée fantastique 
« J’ai eu quelques bords rapides et inspirés qui m’ont permis de remonter juste derrière Sébastien Simon. La rage, je l’ai toujours, mais il fallait trouver des solutions. Je finis au pied du podium et il y a du positif. Je vais vite et apparemment, je sais naviguer (rires). Il faut que j’apprenne à me mettre plus rapidement dans la course pour éviter ces erreurs au départ et mieux partir. »

 

Les conditions (très) musclées
« La nuit dernière, c’était costaud ! Il y avait une sacrée mer et une pluie torrentielle. J’aime et me sens à l’aise dans ces conditions. J’étais d’attaque et grâce à une bonne vitesse, j’ai réussi à raccrocher le groupe de tête. Tout était sous contrôle et je n’ai pas pris de risque. J’ai juste eu peur que le bateau parte en vrac au moment d’aller me changer et de préparer mes petites affaires pour la nuit. J’aurais eu l’air malin en caleçon ! J’ai réussi à tirer parti de ces conditions, tout en calant quelques siestes. Le bateau avançait bien sous pilote. »

L’arrivée à Gijón
« Gijón est fidèle à sa réputation et le vent faiblissait sur l’arrivée. Ça a l’air de tenir quand même pour les suivants. Je termine à 29 minutes de Nicolas Lunven. Il n’y a rien de compromis et il va encore se passer des choses sur cette Solitaire. J’ai déjà vu sur les cartes isobariques que l’on reçoit à bord, que la 2e étape s’annonce molle en termes de vent… » 

 

L’état du bateau et de son skipper
« Cette étape a été fatigante mais j’ai réussi à bien me reposer. J’ai fait quelques siestes la nuit dernière et même cet après-midi quand l’état de la mer s’est calmé. Je voulais anticiper le petit temps prévu sur Gijón. Sur le bateau, il n’y a eu aucun problème technique, aucune voile déchirée. Je réserve quand même un peu de boulot pour Arnaud, notre préparateur, sinon ce ne serait pas moi ! (rires)  » 

 

Martin Le Pape pointe en 23e position et est attendu vers 2h15 sur la ligne d’arrivée de Gijon.

 

Pour voir la vidéo de l’arrivée et l’interview de Charlie au ponton de Gijon : cliquez-ici (à partir de la 29e minute)
Pour consulter le classement complet, cliquez-ici

Partager l'article

3 mai 2019

Un beau début de course pour les skippers Macif

Partis hier des Sables d’Olonne, les deux skippers Macif ont pris un très bon départ sur la course au large de la Solo Maître CoQ (330 milles...

Lire la suite

17 avril 2019

Prochain défi pour les skippers Macif : la navigation en solitaire

Martin Le Pape et Pierre Quiroga ont vécu une quinzaine de jours riches en émotions et en enseignements. À bord des nouveaux Figaro Skipper Macif et en...

Lire la suite

14 avril 2019

[VIDEO] Etape 3 de la Sardinha Cup !

🎏 On vous embarque à bord de la 3ème manche de la Sardinha Cup 2019 ! Images fortes et fraîches !! Encore un grand bravo à tous les 4 Pour la...

Lire la suite