Haut de page

Changement de régime à bord de MACIF

La journée de mercredi n’a pas été simple, à bord du trimaran MACIF. Bricolage forcé et bulle sans vent ont stressé le jeu. Mais François Gabart est reparti et il compte une centaine de milles d’avance sur Francis Joyon alors que les alizés sont là, juste contre son flotteur bâbord.

Le point sur la course

Le trimaran MACIF est encore sur la fin de la bretelle qui mène à l’autoroute de l’ouest et, d’ici peu, il prendra place dans la file de droite, direction les Caraïbes. L’alizé n’est plus qu’à quelques dizaines de milles mais, depuis hier, c’est dans de petits airs que progresse François Gabart. La complexité de la gestion de ces dernières heures a surtout tenu aux pièges tendus par des poches sans vent. MACIF ne pouvait totalement y échapper mais, après avoir concédé du terrain à Francis Joyon, le trimaran vert et bleu a retrouvé de la vitesse et compte ce matin une centaine de milles d’avance. Les tracas d’hier sont dans le rétroviseur. « Malgré les galères, la bulle sans vent dans laquelle il a été empêtré un moment, François a réussi à contenir le retour de Francis, dit Guillaume Combescure, membre du team technique du trimaran MACIF, qui travaille au sein du bureau d’étude Merconcept et qui assiste la cellule routage. On a eu un peu peur, mais tout va bien ».

Au cœur du trimaran MACIF

Parce que, hier, il y a eu atelier bricolage sur le trimaran MACIF. François a eu des problèmes de lattes de grand-voile, comme lors du record du tour du monde. Couper, recoller, replacer, repartir. Et reprendre sa route… Il reste encore 1870 milles à parcourir, et les premières estimations d’arrivée donnent la ligne d’arrivée d’ici trois jours et demi à quatre jours, soit lundi. Pas sûr que le record de Loïck Peyron (7 jours 15 heures, en 2014) soit réellement en danger…

Les performances

Le génie des trimarans Ultim’ tient dans leur capacité à démultiplier la force du vent et, pour l’exemple, de convertir ce flux d’une bonne petite dizaine de nœuds en une moyenne de 20 nœuds… Au cours de ces 24 dernières heures, le trimaran MACIF a progressé de 473 milles. Soit un peu plus de la moitié du record sur 24 heures réalisé par François Gabart en 2017 (850,68 milles). Moins également que la distance qu’il avait parcourue en 2012 pendant le Vendée Globe, en Imoca donc (534,48 milles). Bref, MACIF a de la marge, et il y a fort à parier que son skipper piaffe d’impatience !

Les alizés sont agréables à vivre, parce qu’il fait meilleur et que le ciel est beau, mais ce n’est pas évident parce qu’ils varient en force et en direction

Le programme du jour

François va poursuivre sa route vers le sud-ouest. Une route qui va s’arrondir un peu pour aller plus nettement vers l’ouest, avec un petit empannage à placer dans la matinée. C’est aussi le moment de finir d’ausculter le trimaran MACIF pour lui redonner sa pleine vigueur pour la grande glissade vers la Guadeloupe.

L’éclairage

Les alizés ne sont pas aussi stables qu’on le pense. « Ils sont agréables à vivre, dit Guillaume Combescure, parce qu’il fait meilleur et que le ciel est beau, mais ce n’est pas évident parce qu’ils varient en force et en direction. Il y a également des passages de grains à gérer, en début et fin de journée souvent. Ils tombent sur le bateau et peuvent être violents. Ce n’est évident ni pour François ni pour Jean-Yves Bernot, le routeur, qui doit les trouver sur les fichiers météo et proposer des solutions pour les exploiter. Ça se gère, ça ne s’anticipe pas des heures à l’avance, mais on sait comment se positionner par rapport à la ligne de grains ».

 

Classement de 8h

  1. Trimaran MACIF à 1873,8 de l’arrivée
  2. IDEC Sport à 113,3 mn
  3. Remade – Use It Again à 1321,4 mn
  4. Sodebo Ultim’ à 1321,4 mn
  5. Maxi Banque Populaire – Abandon
  6. Maxi Edmond de Rothschild – Abandon

Continuez à suivre la progression du trimaran MACIF sur notre cartographie ici >>

Partager l'article

12 novembre 2018

[Vidéo] L’incroyable arrivée à suspense du trimaran MACIF à Pointe-à-Pitre

Le trimaran MACIF a coupé ce dimanche à 4h28 (heure française) la ligne d'arrivée de la Route du Rhum - Destination...

Lire la suite

12 novembre 2018

François Gabart si proche de l’incroyable

En tête depuis la trentième heure de course, mais freiné par une cascade d’avaries, François Gabart n’a rien...

Lire la suite

11 novembre 2018

Route du Rhum – Destination Guadeloupe : les photos de l’arrivée

Retrouvez toutes les photos de l'arrivée du trimaran MACIF à Pointe-à-Pitre

Lire la suite