Haut de page

Arrivées incertaines sur Nice

A 40 milles nautiques de l’arrivée sur Nice, et après plus de 40 heures de mer, Yoann et Charlie pointent en 10e et 21e position sur la 1e étape de la Generali Solo 2015. Toujours handicapé par son safran endommagé, le Skipper Macif 2015 de Charlie est toujours à la peine, mais l’écart se réduit sur la tête de flotte, pointant désormais à 7mn du leader Xavier Macaire.

Donatien, préparateur des deux Figaro Bénéteau Skipper Macif nous livre ce matin son analyse de l’étape et des avaries survenues sur Skipper Macif 2015. « J’ai été contacté par la Direction de Course hier matin, pour m’annoncer que Charlie, au regard de sa trace particulière et de son ralentissement pendant la nuit avait en effet eu quelques problèmes techniques. Avec cette 1e information, je me suis organisé pour la réparation du safran, du spi et le remplacement du chandelier. Pour ce qui est du tangon, Charlie en avait heureusement embarqué un 2e.  Cela ne me donnait pour autant pas les détails de ce qu’il s’était passé mais juste ce qu’il fallait prévoir pour l’arrivée à Nice. Sur cette épreuve, nous n’avons aucun contact direct avec les marins. Les communications passent par l’organisation, via les vacations notamment. Dans celle de Charlie hier – à écouter ici –  j’ai appris qu’il avait un safran bien endommagé, qu’il avait apparemment cassé et scié pour devoir se séparer d’un bout qui trainait dans l’eau ! En regardant les photos , j’ai également constaté les dégâts sur son balcon avant et le chandelier tordu. Tout cela me laisse présager que je vais être bien occupé ! J’ai tout ce qu’il me faut et je me suis organisé pour que Charlie puisse repartir dans de bonnes conditions sur le Grand Prix de Nice dès vendredi. Le plus dommage dans cette histoire c’est que Charlie risque d’avoir un mauvais résultat sur cette étape tandis que son concurrent direct Xavier Macaire est en bonne voie pour la remporter. Cela ne va pas lui faciliter la tâche pour le championnat mais je sais qu’il a beaucoup de ressource et de la motivation à revendre. Il se battra jusqu’au bout. Quant à Yoann, il a fait une première bouée catastrophique, une sortie de Sète et une entrée magistrale dans le vent fort avec 1 mn d’avance dans des conditions musclées sur le reste de la flotte. En revanche, la transition a été plus difficile pour lui, et il a vu son avance fondre sur les autres et s’est même fait doubler sur la 2e journée. Mais l’étape n’est pas finie, et il reste une transition importante à jouer. J’espère qu’il va se passer des choses. Nous les attendons en milieu d’après-midi à Nice, où pour l’instant il n’y a pas de vent ! »

Partager l'article

23 septembre 2020

Clap de fin de La Solitaire du Figaro 2020 : l’heure du bilan pour les skippers Macif

La mythique Solitaire du Figaro, qui fêtait sa 51ème édition cette année, s’est terminée ce week-end à...

Lire la suite

19 septembre 2020

La Solitaire du Figaro 2020 : dernier acte incertain

Ce samedi 19 septembre à 19h15, les skippers Macif prendront le départ de l’ultime étape de La Solitaire du Figaro...

Lire la suite

18 septembre 2020

La Solitaire du Figaro 2020 : Étape 4 – Yoann Richomme (Skipper Macif 2014) : « Le sprint final »

Avant chaque étape de La Solitaire du Figaro 2020, un ancien Skipper Macif analyse le parcours. Aujourd’hui, c’est...

Lire la suite