Haut de page

[APIVIA sur le Vendée Globe] LA RÉTRO DE LA SEMAINE #12

Dimanche 08 novembre, Charlie Dalin a pris le départ du Vendée Globe à bord d’APIVIA. Après 80 jours 06 heures et 15 minutes passés en mer, il a bouclé son tout premier tour du monde en solitaire… Et il l’a fait avec brio : il est le premier à avoir franchi la ligne d’arrivée et termine officiellement deuxième de la course suite aux bonifications accordées à Yannick Bestaven après le sauvetage de Kévin Escoffier fin novembre. Décryptage de cette dernière semaine, riche en émotions.

VENDREDI 22 JANVIER

Position : 1er

 

À cinq jours de l’arrivée, le scénario de la course est toujours aussi incertain. Pourtant, Charlie Dalin, Louis Burton et Boris Herrmann sont parvenu à prendre un léger avantage qui pourrait s’accroître dans le week-end. La route choisie par le skipper d’APIVIA lui permet de continuer sa progression avec un objectif : bénéficier dès samedi soir d’une nouvelle dépression qui génère des vents de Sud-Ouest. Dans la dernière ligne droite, selon le positionnement des empannages, il faudra compter sur la vitesse d’APIVIA en bâbord amure qui lui permettra d’utiliser son foil opérationnel.

 

A voir : [Vendée Globe] Le dernier sac de nourriture du Vendée Globe

SAMEDI 23 JANVIER

Position : 1er

 

C’est un vrai phénomène d’entonnoir qui se crée sous l’archipel des Açores à 5 jours de l’arrivée aux Sables d’Olonne. APIVIA maintient la pression sur l’ensemble de ses poursuivants et pointe, une fois de plus, premier du Vendée Globe ce matin avec 42,25 milles (78,25 km) sur Louis Burton (Bureau Vallée 2). Pas de quoi affoler Charlie qui connaît l’intensité des jours à venir, prêt à lancer le sprint.

 

A lire : APIVIA en mode régate

DIMANCHE 24 JANVIER

Position : 2è

 

L’étau météorologique se resserre et APIVIA glisse, depuis deux jours, dans un couloir de vent, calé le long de la bordure Nord-Ouest de l’anticyclone des Açores. Les vitesses restent élevées, APIVIA taquine les 18,2 nœuds (33,7 km/h) de moyenne sur 4 heures, poussé par un flux de Sud-Ouest de 15/20 nœuds (37 km/h). Le vent est – toujours – tribord amures (vent venant de la droite) ne permettant pas à Charlie de tirer toute la quintessence de la puissance de son foiler. L’arrivée est proche mais il va falloir s’accrocher jusqu’au bout !

 

A voir : [Vendée Globe] Résumé de la onzième semaine

 

LUNDI 25 JANVIER

Position : 1er

 

Hier en fin d’après-midi, Charlie Dalin a été le dernier à empanner, depuis une position plus à l’Est que le reste des skippers en tête de flotte. Au reaching, en appui sur son foil valide, APIVIA a fait parler sa vitesse, qui se révèle supérieure dans ce vent de Sud-Ouest de 17 nœuds, avec des vagues de 3,4 mètres. Entre le classement de 21 heures la veille au soir et celui de ce matin, Charlie a progressé à 20,2 nœuds.

 

A voir : Photos du bord

MARDI 26 JANVIER

Position : 1er

 

APIVIA, incontournable acteur de ce 9e Vendée Globe, accroche ce mardi matin sa 216e position en tant que leader au classement. Ce matin 9 heures, Charlie pointe à 85,09 milles (157,59 km) du 2e, Louis Burton (Bureau Valée 2) et double actuellement le Cap Finisterre Espagnol. Deux options se présentent encore à APIVIA à moins de 36 heures de l’objectif de couper en premier la ligne d’arrivée : au large ou par le Golfe de Gascogne. Incroyable scénario, improbable finish !

 

A lire : Sprint final pour APIVIA

MERCREDI 27 JANVIER

Position : 1er

 

Charlie Dalin à bord d’APIVIA a franchi en premier la ligne d’arrivée de la 9e édition du Vendée Globe. Il boucle ce mercredi 27 janvier 2021 le parcours de cette course autour du monde en solitaire, sans assistance et sans escale au départ et à l’arrivée des Sables d’Olonne, en 80 jours, 06 heures, 15 minutes et 47 secondes. Charlie Dalin aura parcouru 28 267,88 milles (52 352 km) à la vitesse moyenne de 14,67 nœuds (27,16 km/h). Il nous fait part de son émotion lors de la conférence de presse d’arrivée :

 

« Je suis heureux d’avoir réussi ça. Apivia a cru en moi alors que je n’avais fait que du Figaro. Ils sont partis sur un projet ambitieux sur un programme de quatre ans et je suis fier de leur montrer qu’ils ont eu raison d’avoir confiance en moi. Je me sentais être fait pour cette course, je me sentais à l’aise dans la gestion des problèmes, je pense ne pas trop avoir mal géré ma météo et je suis assez satisfait de ma trajectoire. Je suis heureux de la copie que je rends ».

 

A voir : [Vendée Globe] Le film de l’arrivée d’APIVIA

 

Pour suivre l’actualité d’APIVIA, restez connectés !

Via le site internet : apivia.fr/voile

La page Facebook : Apivia Voile – Charlie Dalin
La page Instagram : Apivia Voile

Le compte Twitter : @ApiviaVoile

Partager l'article

4 mars 2021

Une saison 2021 engagée pour les skippers Macif !

Déjà plus d’un mois que les entraînements à bord des Figaro Skipper Macif ont repris. Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) et Erwan Le Draoulec (Skipper...

Lire la suite

26 février 2021

Paul Meilhat : « La transat en double, un baptême du feu pour Pierre ! »

Les entraînements des skippers Macif vont bon train ces dernières semaines en Bretagne. Et pour se préparer de manière optimale à la première grosse...

Lire la suite

17 février 2021

Entre double et solitaire, 2 temps forts pour les skippers Macif en 2021

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la saison 2021 sera dense ! Et pour cause, le calendrier de Pierre Quiroga et Erwan Le Draoulec compte pas moins...

Lire la suite