Haut de page

A mi-parcours, les skippers Macif entendent poursuivre sur leur lancée !

Dès demain 12h00, les skippers Macif, qui se positionnent à mi-parcours 1er et 12e du classement général de la Solitaire du Figaro, prendront le départ de la 3e étape Fécamp – Baie de Morlaix. Sur un parcours de 624 milles qui les emmènera le long des côtes au sud de l’Angleterre jusqu’au Pays de Galle avant de passer les îles Scilly pour arriver à Roscoff, Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) et Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) attendent des conditions aléatoires avec du beau temps, beaucoup de courant et peu de vent… Contents de leurs résultats sur cette première moitié de Solitaire, ils espèrent désormais faire aussi bien sur les 2 prochaines étapes !

 

L’analyse du parcours des skippers Macif à la veille du départ de la 3e étape :

 

Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) :

« Nous partirons demain après-midi si le vent nous le permet car à priori, il y en aura très peu à midi… Nous devrons sans doute attendre un vent thermique, c’est-à-dire un vent perpendiculaire à la terre, qui devrait souffler vers 13h00-14h00. Si c’est le cas, nous n’aurons pas de bouée de dégagement à l’entame du parcours. La situation générale pour les 3 jours qui nous attendent nous rapproche d’une dorsale anticyclonique, c’est-à-dire un temps ensoleillé mais pas de vent. Les courants seront en revanche très forts sur la Manche, jusqu’à 90 de coefficient, nous prévoyons donc de mouiller par 80 mètres de fond. Dans l’après-midi de mardi, la flotte devrait être déjà bien éclatée, nous pourrons alors constater les différences de trajectoires et les options radicales prises par chacun. Nous rencontrerons ensuite un gradient de vent d’est jusqu’à Land’s End au sud de l’Angleterre, puis un peu de vent jusqu’au détroit de Bristol. Les conditions redeviendront aléatoires jusqu’au phare de Bishop et dépendront de l’évolution de la météo : il y aura une dépression, soit de vent sud-ouest, soit de vent sud très faible. Il est aujourd’hui difficile de donner un timing d’arrivée mais je peux dire que cette étape sera plus confortable que les 2 premières. Et c’est tant mieux car je n’ai pas envie d’arriver à Roscoff dans le même état physique qu’après la deuxième étape. Mes ambitions n’ont pas changé, je souhaite faire une belle étape, prendre ce qui est bon à prendre et savourer ma navigation. »

 

Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) :

« C’est un joli parcours qui nous attend, assez exotique ! Nous débuterons par une traversée de la Manche avant de longer le sud des côtes anglaises. Il y aura beaucoup de courant, ce sera donc un passage assez technique. Les conditions météo sont variables selon les fichiers, mais il est certain que nous aurons moins de cailloux que sur la 2e étape. Je n’ai encore jamais navigué vers la pointe sud-est anglaise à Land’s End, ni vers le Pays de Galle à l’Ile Lundy que l’on doit laisser à bâbord et je suis très content de pouvoir découvrir cette côte. Nous ferons cap ensuite vers le sud et laisseront les Scilly à bâbord dans beaucoup de courant. Ce passage risque d’être fatiguant, il faudra bien se reposer en amont car la météo sera à nouveau instable jusqu’à Roscoff. J’ai hâte de visiter des mers que je ne connais pas, de passer sur la 2e moitié de course et de dormir dehors au portant quand j’en aurais le temps. Je ne change pas mes objectifs de base, je suis très content de ce que j’ai fait sur les premières étapes et ça me permet d’avoir moins de pression à la veille de la 3e. J’ai envie de continuer à prendre du plaisir, et si des options se proposent je réfléchirais mais je n’irai pas tenter quelque chose de risqué. C’est tout aussi agréable que compliqué de voir son collègue (Pierre Quiroga) réussir aussi bien. Le bilan est très positif pour moi mais c’est difficile de garder ses objectifs de base. Il faut que je reste focus sur mes ambitions de départ car je pars forcément plus fatigué, les batteries sont moins chargées. »

Partager l'article

11 novembre 2021

Skipper Macif à l’honneur sur la Transat Jacques Vabre

Pierre Quiroga, Charlie Dalin, François Gabart… Les marins de talent se succèdent au sein du programme Skipper Macif. Une belle réussite qui se...

Lire la suite

29 octobre 2021

Bienvenue à Loïs Berrehar, nouveau skipper Macif 2022

Après une semaine intense de sélection au pôle Finistère Course au Large de Port-La-Forêt, le jury du programme performance de la filière Skipper Macif...

Lire la suite

27 octobre 2021

[Vidéo] Qui sera le prochain skipper Macif ? | Alexis Thomas

Grand vainqueur de l'épreuve de VMA (test de running), notre gazelle est venue se présenter devant la caméra ! Alors Alexis, pourquoi tu devrais être le...

Lire la suite