Haut de page

6e en double sur le Tour de Bretagne, les skippers Macif repartent en solitaire pour la fin de la saison

Ce dimanche 11 juillet, les Skippers Macif ont terminé le Tour de Bretagne sur une belle 2e place en baie de Quiberon qui a permis à Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) et Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) de remonter d’une place au classement général. C’est donc 6e position que le tandem Macif clôture sa dernière course en double de la Saison. Ils s’apprêtent désormais à repartir en solitaire sur leurs Figaro respectifs dès la semaine prochaine pour la Solo Guy Cotten.

Trois podiums d’étape

Avec une belle 2e place dès l’entame de la course, une 3e place sur l’étape Saint-Quay-Portrieux – Concarneau, c’est de nouveau sur le podium que les skippers Macif atteignent la ligne d’arrivée de la dernière manche du Tour de Bretagne. « Cette manche était la plus compliquée de cette saison, et même sûrement du Figaro 3. On a beaucoup souffert mais on s’est soutenus pour emmener le bateau sur cette 2e place à l’arrivée. On passe en effet 2e la bouée de dégagement, on s’enfuit avec le bateau Queguiner (vainqueurs de l’étape) loin devant les autres. Puis, au passage de Belle Ile, on rencontre un trou d’air et on se fait remonter par une bonne partie du paquet. C’était très compliqué de se dire que c’était une nouvelle fois reparti à zéro. Après La Teignouse, on s’est battus pour gagner mètre après mètre des places dans l’avant-dernier bord de près, dès l’entrée du chenal. On a fait partir nos concurrents à la faute à la droite du plan d’eau et on a profité d’une veine de courant par-dessous pour reprendre notre 2e place chérie. » indique Pierre Quiroga. Son co-équipier Erwan Le Draoulec ajoute : « On finit d’une belle façon cette dernière étape du Tour de Bretagne. On a vraiment cru avant le passage à Belle-Île que la course était faite pour nous et puis le vent a molli et nous sommes repartis de rien, c’était vraiment dur pour le moral. Finalement, on a eu de la chance par la suite pour récupérer notre podium. »

 

Un bilan positif pour cette dernière course en double

Dès les premières étapes, les skippers Macif s’étaient montrés convaincants sur l’eau en restant constants jusqu’au grand parcours. Ils s’illustraient alors leaders du général provisoire à la veille du parcours Saint-Quay-Portrieux – Douarnenez qui les a mis à mal. A l’arrivée des 160 milles de la manche, ils terminent 21e et chutent à la 9e place au classement général qu’ils ont conservé jusqu’à Concarneau. Samedi, Pierre Quiroga et Erwan Le Draoulec passaient la ligne à Quiberon devant leurs concurrents directs et remontaient 7e. Avec un ultime podium hier, ils concluent donc, non sans peine, ce Tour de Bretagne à la 6e place. C’est bien conscient du poids que la grande étape a pesé dans la balance qu’ils dressent un bilan de cette course qu’ils estiment avoir manqué de peu. Le Figaro 10 a en effet été un des seuls, hormis sur l’étape au plus gros coefficient, à rester dans les 10 premiers de chaque étape.

Erwan Le Draoulec confirme « Avec la 21e place que l’on fait sur la grande étape, on termine 6e au général et c’est très positif. Cela résume bien la chouette saison en double qu’on a fait avec Pierre. On avait dit qu’on voulait faire mieux que la Sardinha Cup et la Transat et c’est chose faite, avec en prime 3 podiums d’étape ». Pierre Quiroga, tout aussi positif quant à leur classement, souligne : « On ne peut que tirer du positif de cette course. Malgré une grande étape ratée, des petits points perdus par manque de chance, on est dans les plus réguliers du plateau. On méritait un peu mieux selon moi mais on a fait des erreurs et la fatigue de la Transat se fait toujours ressentir. »

La Solo Guy Cotten déjà en ligne de mire

Dans maintenant 10 jours, le 22 juillet, les skippers Macif reprendront leurs bateaux respectifs sur la Solo Guy Cotten pour courir l’avant-dernière course du calendrier Figaro en solitaire. Si le temps de repos est précieux entre chaque course, Pierre Quiroga et Erwan Le Draoulec vont profiter de cette semaine pour se remettre du Tour de Bretagne et replonger dans le grand bain d’une course de nouveau inscrite au Championnat de France Élite de Course au Large. Pierre Quiroga, tenant du titre, indique ne pas se mettre de pression inutile pendant sa semaine de récupération : « La Solo Guy Cotten sera une course de validation des voiles avant la Solitaire. Tout s’enchaîne très vite et c’est fatiguant physiquement. Je ne me mets pas de pression particulière même si je donnerai le meilleur, comme l’année dernière ». Erwan Le Draoulec, qui a repris les navigations en solitaire dès la fin de la Transat en Double Concarneau – Saint-Barthélemy, est déjà motivé à y retourner : « J’ai déjà repris le solitaire en naviguant sur mon bateau au mois de juin. J’ai envie de donner le maximum dès la Solo Guy Cotten mais je la prends surtout comme un entraînement avant La Solitaire du Figaro. Finalement, il me reste quelques manœuvres à regarder et une voile à valider, mais je suis bien avancé pour l’échéance de la fin de saison. »

 

Les images de ce Tour de Bretagne 2021 :

Partager l'article

17 septembre 2021

Erwan Le Draoulec : « je me suis senti à ma place au contact de gars qui m’ont fait rêver au lycée »

Arrivée en 8e position à Saint-Nazaire, Erwan Le Draoulec conclut de fort jolie manière la 52e édition de la...

Lire la suite

17 septembre 2021

Pierre Quiroga, Skipper Macif 2019, grand vainqueur de La Solitaire du Figaro 2021

C'est sur un énorme cri de joie que Pierre Quiroga les bras hissés haut en l'air, a coupé hier soir, en 10è...

Lire la suite

11 septembre 2021

Pierre Quiroga : « Ne rien lâcher pour aller chercher la victoire ! » L’ultime bataille des skippers...

Demain, à 16h00, sonnera l’heure du grand départ des 34 Figaro de La Solitaire du Figaro pour un dernier parcours...

Lire la suite