Macif Course au large

Suivez l’aventure des Skippers Macif sur les courses au large les plus prestigieuses. (Classe Figaro Bénéteau, trimaran MACIF)

Vous êtes ici

François Gabart

Né le 23 mars 1983, à Saint-Michel d’Entraygues (16)

Skipper, compétiteur, ingénieur, François Gabart est tout à la fois. Polyvalent, curieux, et touche-à-tout, ce jeune marin, révélé à la lumière de sa victoire sur le Vendée Globe, s’est propulsé en l’espace de quelques années au rang des plus grands talents de la course au large.

 

Sa spécialité : le solitaire. Un art à part entière auquel il se consacre aujourd’hui avec professionnalisme et méthode et une inaltérable fascination pour la compétition à la voile qui l’accompagne depuis son plus jeune âge. C’est en effet en 1994, à l’âge de 11 ans, qu’il décroche ses premiers succès à la barre de son Optimist. Il va ensuite passer d’un support à l’autre avec bonheur et réussite. Vingt ans plus tard, à l’aube d’une nouvelle aventure qui commence avec le Trimaran MACIF, l’envie reste intacte. Retour sur le parcours exemplaire de ce navigateur passionné et pressé d’aller toujours plus vite sur les océans.

 

 

1993 - 1999

LES ANNÉES DERIVEUR

À l’âge de 7 ans, lors d’une escale aux Etats-Unis ponctuant une année sabbatique en famille, François découvre l’Optimist. Il est conquis. Profondément marqué par ce voyage initiatique à la voile, dès son retour en Charente, il dispute ses premières régates. Les coupes et les médailles ne se font pas attendre pour ce compétiteur né, Champion de France d’Optimist en 1997. Deux ans plus tard, il remporte le titre en Moth Europe dériveur solitaire.

1999 - 2005

LES ANNÉES TORNADO

Piqué au vif, François ne va plus lâcher la barre de sa passion et tenir bon le cap du haut niveau. Adolescent, il va poursuivre de plus belle au royaume de la régate. Le bac en poche, il passe la vitesse supérieure et jongle entre ses études d’ingénieur à l’INSA de Lyon et les compétitions en Tornado. Pendant six ans, il parcourt l’Europe avec l’Équipe de France de Voile Olympique et décroche en 2004 le titre de Champion du Monde jeune de Tornado.

2006 - 2010

LES ANNÉES FIGARO

En 2006, il rejoint le circuit Figaro, où il s’impose d’entrée de jeu parmi les skippers les plus doués de sa génération. Sélectionné par la filière Skipper Macif en 2009, il va très vite imprimer sa patte sur ce circuit réputé pour son niveau d’exigence. En 2010, au terme d’une saison intense au cours de laquelle il cumule les podiums, il est sacré Champion de France de Course au Large en Solitaire.

2011 - 2014

LES ANNÉES IMOCA

Le compétiteur, l’ingénieur et le skipper vont dès lors ne faire plus qu’un à la barre de MACIF, ce prototype qu’il a mis au point et dont il a appris à tirer tout le potentiel en collaboration avec Michel Desjoyeaux. Les victoires en solitaire s’enchaînent. D’abord la Transat B to B, et surtout le Vendée Globe, une giration planétaire qu’il termine en à peine plus de 78 jours. Une performance saluée par le public qui lui réserve un accueil triomphal aux Sables d’Olonne… La dernière année du programme se terminera en beauté par une nouvelle victoire sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. La suite reste à écrire, mais rien ne semble pouvoir arrêter ce marin atypique.
 

 

Voir le palmarès Francois Gabart

Inscrivez-vous à la newsletter
twitter
Best Sail, c’est quoi ? Guillaume Combescure, responsable performance de l’équipe du #trimaranMACIF nous dit tout !… http://t.co/X49ZhQ76w6
twitter