Haut de page

The Bridge 2017 : Vacation du 28/06/2017 – François Gabart

« C’est vrai que cette nuit, nous avons avancé assez vite en tribord amure, mais là où nous avons fait les plus grosses pointes de vitesse, c’est en allant vers la première dépression au large de l’Irlande en bâbord amure. Quand nous allons chercher des bascules, nous acceptons de tirer un peu la barre, ça permet d’accélérer. Globalement, cela reste du reaching et du près avec le vent qui dépasse rarement les 90 degrés, mais c’est assez étonnant, parce que nos bateaux sont rapides à ces allures, ils ont beaucoup progressé en performances. Sur MACIF, nous nous servons des foils dès que ça dépasse 20-22 nœuds, nous arrivons à tenir des moyennes à plus de 30 nœuds, même quand nous remontons au vent. »

 

Partager l'article
  • Facebook
  • Facebook

20 octobre 2017

Tour du monde en solitaire : de l’importance de la météo

Alors que le début du stand-by du tour du monde en solitaire n’est plus qu’une question de jours, François Gabart est d’ores et déjà plongé dans...

Lire la suite

12 octobre 2017

François Gabart, à l’assaut d’un défi exceptionnel et rarissime !

Neufs jours ! C’est le temps qu’il reste à François Gabart avant d’entrer dans le vif du sujet. Le début du stand-by du tour du monde en solitaire...

Lire la suite

6 octobre 2017

François Gabart et le trimaran MACIF à Brest pour 3 jours !

A un peu plus de deux semaines du début du stand-by du tour du monde en solitaire, François Gabart et le trimaran MACIF seront à Brest du 6 au 8 octobre...

Lire la suite