Haut de page

Recherche & Développement : immersion au cœur de l’équipe technique du trimaran MACIF

De la conception à la réalisation d’une pièce du trimaran MACIF il n’y a qu’un pas. Ou plutôt qu’un clic ! Depuis le début de l’année, le bureau d’études du team MACIF s’est enrichi d’une imprimante 3D, un nouvel outil qui doit permettre d’accompagner la stratégie de Recherche & Développement au sein de l’équipe. Nicolas de Castro, responsable de la construction du multicoque, revient sur la démarche entreprise.Dans le milieu de la course au large, l’innovation est un leitmotiv ;  se renouveler pour devancer les concurrents, une ligne de conduite. Dans cette perspective, l’équipe qui entoure François Gabart ne déroge pas à la règle, bien au contraire !

Pour comprendre l’importance de la démarche de Recherche & Développement, il faut s’intéresser aux métiers, comme le souligne Nicolas. « Dans l’univers dans lequel on évolue, chacun est autonome dans la gestion de son dossier. Au sein de l’équipe, chaque membre du bureau d’études essaie en permanence d’imaginer de nouveaux dispositifs à appliquer sur le trimaran MACIF. On doit rester à la pointe car l’ADN de notre métier, c’est de rester en veille sur ce qui se fait et de garder une longueur d’avance sur nos concurrents directs. »Cette recherche systématique de la performance, à terre comme en mer, s’inscrit dans cette démarche naturelle, avec comme finalité la mise en place d’innovations sur le trimaran MACIF. Un processus renforcé depuis le début de l’année par l’acquisition d’une imprimante 3D. Un dossier qu’a suivi avec attention Nicolas. « Nous avons évoqué le sujet avec l’ensemble de l’équipe en fin d’année dernière. Il a fallu mener une étude de marché pour déterminer quels outils pouvaient correspondre le mieux à nos besoins. J’ai défriché le terrain mais la décision finale a été actée de manière collective. » Et ce nouvel outil apparaît aujourd’hui comme une évidence. « Dans l’univers de la course au large, il n’y a pas de série, on travail uniquement sur des prototypes. L’imprimante 3D nous permet d’être autonome sur le prototypage et de valider rapidement le comportement des pièces. » Mais l’usage ne s’arrête pas là ! Au-delà du gain de temps important observé, certains composants conçus à partir de l’imprimante sont directement intégrés sur le trimaran MACIF. « Il s’agit principalement de pièces qui ne sont pas structurelles, qui ne sont pas soumises à des charges très élevées. Ce sont majoritairement des pièces de confort. »Toute l’équipe de François Gabart suivra également de très près la mise à l’eau des nouvelles générations de multicoques prévues l’été prochain. De quoi décupler une nouvelle fois la motivation du Team Macif, gonflé à bloc à l’approche des premières échéances de la saison 2017…

 

Plus d’infos :Toutes les photos R&D sont disponibles sur notre Page Facebook

Partager l'article
  • Facebook
  • Facebook

20 octobre 2017

Record autour du monde – Début du stand-by : restez connectés !

Le stand-by autour du monde débute aujourd’hui à Port-La-Forêt pour le trimaran MACIF. Afin de ne rien manquer de ce défi exceptionnel nous tâcherons de...

Lire la suite

20 octobre 2017

Tour du monde en solitaire : de l’importance de la météo

Alors que le début du stand-by du tour du monde en solitaire n’est plus qu’une question de jours, François Gabart est d’ores et déjà plongé dans...

Lire la suite

12 octobre 2017

François Gabart, à l’assaut d’un défi exceptionnel et rarissime !

Neufs jours ! C’est le temps qu’il reste à François Gabart avant d’entrer dans le vif du sujet. Le début du stand-by du tour du monde en solitaire...

Lire la suite