Haut de page

François Gabart et le trimaran MACIF à Brest pour 3 jours !

A un peu plus de deux semaines du début du stand-by du tour du monde en solitaire, François Gabart et le trimaran MACIF seront à Brest du 6 au 8 octobre 2017. L’occasion pour le team de venir saluer les Brestois et la « ville des records », mais également de donner le coup d’envoi symbolique d’un tour du monde, que toute l’équipe prépare depuis des mois.

 

Le début du stand-by n’a jamais été aussi proche pour François Gabart et son équipe. C’est en effet le 22 octobre prochain que débutera officiellement l’échéance la plus importante de l’année pour le trimaran MACIF. Et si cette période d’attente se fera dans son port d’attache de Port-La-Forêt, le skipper n’en oublie pas pour autant la Ville de Brest et son public de passionnés de la course au large ! « Le fait d’aller à Brest, c’est un peu venir sur la ligne de départ, cette visite est symbolique. »

 

Désireux de saluer les brestois avant de s’élancer autour du monde en solitaire, François Gabart et la Macif seront donc de passage dans la Cité du Ponant de vendredi à dimanche. Au programme des festivités : rencontre avec la population locale, découverte du multicoque et navigations dans la rade. Cette visite à Brest sera également l’occasion pour le skipper du trimaran MACIF de s’imprégner d’un record auquel seulement trois marins se sont attaqués jusqu’à présent. « Quand j’ai pris le départ du Vendée Globe il y a cinq ans, c’était déjà un défi exceptionnel, mais plusieurs dizaines de marins l’avaient fait avant moi, si bien que je pouvais m’appuyer sur leurs expériences pour me préparer. Là, c’est un record qui n’a été tenté que par trois marins aux profils très différents, entre une jeune Anglaise au petit gabarit comme Ellen MacArthur, le « granit de la course au large » qu’est Francis Joyon, et Thomas Coville dans un autre style, très engagé. Chacun a eu sa propre approche de ce tour du monde. C’est également dans cette démarche que je me situe : je veux écrire ma propre histoire, tracer mon propre chemin. »

 

Après ces 3 jours brestois, François Gabart et son équipe enchaîneront avec une ultime semaine d’entraînement, au terme de laquelle le skipper s’accordera cinq jours de break, histoire de se ressourcer.

Partager l'article
  • Facebook
  • Facebook

20 octobre 2017

Tour du monde en solitaire : de l’importance de la météo

Alors que le début du stand-by du tour du monde en solitaire n’est plus qu’une question de jours, François Gabart est d’ores et déjà plongé dans...

Lire la suite

12 octobre 2017

François Gabart, à l’assaut d’un défi exceptionnel et rarissime !

Neufs jours ! C’est le temps qu’il reste à François Gabart avant d’entrer dans le vif du sujet. Le début du stand-by du tour du monde en solitaire...

Lire la suite

29 septembre 2017

Objectif tour du monde en solitaire pour François Gabart

C'est le 22 octobre prochain que François Gabart et le trimaran MACIF entameront le début de la période de stand-by du tour du monde en solitaire.

Lire la suite