Haut de page

3 questions à… North Sails

[Qu’ils soient partenaires ou prestataires, ils œuvrent dans l’ombre aux côtés de l’équipe du trimaran MACIF pour apporter leur expertise et contribuent pleinement au développement du projet… Petit coup de projecteur ce mois-ci sur North Sails.]

C’est un acteur incontournable de l’univers de la course au large français et international. North Sails collabore de manière étroite avec l’équipe technique de François Gabart depuis 2011. L’entreprise bretonne a notamment contribué à la conception des voiles sur l’Imoca Macif 60’, vainqueur du Vendée Globe 2012/2013 ; et cette année encore, la voilerie fait partie de la cellule de travail rapprochée du trimaran MACIF aux côtés notamment de VPLP (cabinet d’architecture navale) et de GSea Design (entreprise spécialiste en composite). Gautier Sergent, responsable de la Recherche & Développement, dévoile l’importance de la mission de North Sails autour du chantier du multicoque de François Gabart.

 

Quel est le périmètre d’intervention de North Sails sur le trimaran MACIF ?

Gautier Sergent : « A la construction du bateau en 2014/2015, l’objectif était de concevoir un multicoque à la main de François Gabart et de positionner le curseur sur les efforts en jeu par rapport à ce qu’il pourrait réaliser en solitaire. C’est pour cela que nous sommes sortis avec un bateau un peu moins puissant que ce qui se faisait à l’époque pour permettre à François de l’exploiter au plus proche de son potentiel maximum. Pour répondre à cette problématique, nous avons donc établi un plan de voilure qui répondait au cahier des charges en termes de puissance, poids et fonctionnalités. Nous avons ainsi modélisé toutes les configurations de voile par rapport aux réglages réels pour anticiper les performances du bateau à toutes les allures. Nous intervenons aujourd’hui également sur l’aérodynamisme de la plateforme et sur son interaction avec les voiles dans un souci d’optimisation du fonctionnement des voiles et de diminution de la trainée du bateau. »

Nous avons modélisé toutes les configurations de voile par rapport aux réglages réels pour anticiper les performances du bateau à toutes les allures.

 

Quel est l’impact de la modification des appendices sur le plan de voilure ?

GS : « Après le record du tour du monde en solitaire, nous avons fait un gros débrief avec François et toute l’équipe technique pour identifier les points forts, les points faibles et définir les axes d’amélioration sur le bateau. Nous travaillons en ce sens sur la modélisation de l’aérodynamisme de la plateforme pour diminuer au maximum la trainée. Nous allons passer un cap avec les nouveaux foils, on arrive donc dans la phase où tous les petits gains commencent à être importants. Le mode de fonctionnement du trimaran MACIF va changer ; il sera plus aérien et plus rapide, ce qui implique un plan de voiles modifié. Le défi aujourd’hui est de réussir à faire voler ce bateau de manière stable et fiable. »

Nous allons passer un cap avec les nouveaux foils, on arrive donc dans la phase où tous les petits gains commencent à être importants.

Quelles sont les nouvelles technologies sur les voiles du trimaran MACIF ?

GS : « Le 3Di ! Depuis plusieurs années c’est vraiment une grosse évolution en termes de rapport déformation / poids. Pour le record autour du monde, François avait une grand-voile qui avait parcouru 50.000 milles avant le départ. Aujourd’hui, nous sommes certains qu’une grand-voile peut être performante sur 80.000 milles, l’équivalent de 3 à 4 années de navigation sur ces bateaux. Jamais on n’aurait pu imaginer avec l’ancienne techno faire l’équivalent de trois tours du monde. Sur le trimaran MACIF, on a pu mettre des voiles 100% composite qui sont moulées précisément à la forme souhaitée et qui durent dans le temps. Concevoir une voile pérenne qui résiste en un seul morceau dans le temps c’est une chose mais que la forme reste inchangée, c’est un facteur de performance énorme ! »

 

A lire ou relire :
3 questions à GSea Design
3 questions à Madintec

Partager l'article

15 juin 2018

François Gabart prêt à prendre son envol

Le compte à rebours est lancé. C’est dans un peu plus d’un mois que François Gabart reprendra la barre de son trimaran MACIF, qui sortira fin juillet...

Lire la suite

8 juin 2018

3 questions à… CDK Technologies

Créé en 1984 par Hubert Desjoyeaux, CDK Technologies fait aujourd’hui office de référence dans l’univers des chantiers navals. Spécialiste de la...

Lire la suite

5 juin 2018

La Macif et François Gabart soutiennent le World CleanUp Day !

La Macif et François Gabart s'engagent en faveur de la protection de l'environnement. Aux côtés de l'association World CleanUp Day, le skipper du trimaran...

Lire la suite