Macif Course au large

Suivez l’aventure des Skippers Macif sur les courses au large les plus prestigieuses. (Classe Figaro Bénéteau, trimaran MACIF)

Vous êtes ici

Guillaume Combescure, la performance à l’état pur

C’est le benjamin de l’équipe qui embarquera aux côtés de François Gabart et du reste de l’équipage pour la traversée de The Bridge et pourtant l’un de ceux qui connait le mieux le trimaran MACIF. Membre du team depuis 2011, Guillaume Combescure est aujourd’hui en charge de l’analyse de la performance du multicoque. A seulement 28 ans, il s’apprête à vivre sa première course en compétition officielle sur le trimaran MACIF. Portrait.

Pour retrouver les origines de l’histoire qui lie Guillaume Combescure et l’univers maritime, il faut remonter près de 30 ans en arrière. C’est en effet à Tahiti, dans le Sud de l’océan Pacifique, qu’il tire ses premiers bords dans un club proche de la maison familiale. « Je suis baigné dans le milieu de la mer depuis tout petit. J’ai grandi tout près d’un Yacht Club dans lequel je me suis entrainé pendant toute mon enfance. » Passionné par tous les supports de navigation et leurs évolutions, Guillaume rejoint la métropole française à 18 ans pour poursuivre ses études. « J’ai intégré l’équipe de François Gabart en 2011 en tant que stagiaire analyste de la performance sur l’Imoca MACIF. Ce que je fais aujourd’hui sur le trimaran, j’avais commencé à le faire sur le 60 pieds. » Dès lors, il découvre le monde de la course au large. Son plus beau souvenir ? Le départ du Vendée Globe 2012/2013. « L’énergie qui se dégage dans le chenal, c’est fantastique ! Laisser partir François et le bateau pour plus de 70 jours en mer, ça reste un moment hyper fort. » 

Et depuis la victoire de François Gabart sur le Vendée Globe, Guillaume ne cesse de l’’accompagner dans ses défis sportifs, passant de l’Imoca au trimaran MACIF. A tel point qu’il est aujourd’hui l’un des membres de l’équipe à avoir parcouru le plus de milles à bord du multicoque géant. « Entre 20 et 25.000 milles », soit plus qu’un tour du monde ! A l’aube de s’élancer sur The Bridge, Guillaume mesure sa chance d’embarquer aux côtés de François Gabart. « Ça sera une première exceptionnelle ! C’est une très belle marque de confiance de la part de François, il va falloir être à la hauteur et performant. » Pendant la course Guillaume aura un double rôle ; faire avancer le bateau le plus vite possible et observer le comportement et les performances de celui-ci dans des conditions réelles de navigation. « Nous avons une opportunité unique de cerner le fonctionnement et d’évaluer la compétitivité du bateau en mode course, c’est une chance. » Au-delà de la compétition, il s’agira également pour Guillaume de prendre du plaisir à naviguer. « C’est un honneur de naviguer sur le trimaran avec cet équipage. Le plaisir d’être ensemble induira la volonté de performer. » 

The Bridge marquera également le début d’une saison sportive chargée pour Guillaume. En effet, en octobre prochain, il s’élancera en solitaire à bord d’un monocoque sur la Mini Transat ! La traversée de l’Atlantique à bord du trimaran MACIF sera donc pour lui un bon test. Mais qu’on ne s’y trompe pas, « ce sont deux exercices totalement différents. La charge d’effort et de manœuvre n’est pas comparable si ce n’est que ce sont deux supports qui procurent un maximum de plaisir ! » En attendant, rendez-vous le 25 mai à La Trinité-sur-Mer pour l’Armen Race, dernière sortie en mode compétition avant le départ de The Bridge.

Inscrivez-vous à la newsletter
twitter
Le #trimaranMACIF a rendez-vous dès demain à La Trinité-sur-Mer pour l', première course de la saison.… http://t.co/kr0bgZ96Ep
Retour à la maison pour l'équipage du #trimaranMACIF ! Les sourires sont de mise après cette belle première nav' ve… http://t.co/7yYtkEuryt
twitter
Petite vidéo de à quelques heures de son départ vers pour la http://t.co/89ZFk2Mfek
📹 en entraînement 100% #breton envoie ses pensées vivifiantes au reste de la #France ! #chaleurhttp://t.co/LSbQngRhwg